Depuis le début des années 1970, le GONm agit dans le domaine de la protection des oiseaux et des milieux qui les abritent. Le GONm intervient (par des dossiers, courriers, actions en justice, …) auprès des collectivités et des administrations pour une réelle prise en compte de la nécessité de sauvegarder le patrimoine naturel normand.
Le GONm agit aussi très concrètement en créant et en gérant des réserves (Chausey, Saint-Marcouf, la Grande Noé, les marais de Carentan, …) : le réseau des 30 réserves du GONm est le cœur de nos actions de protection. L'efficacité de ces actions est certaine : ainsi, la quasi-totalité des nicheurs normands de sterne pierregarin ou de mouette mélanocéphale sont dans nos réserves. Presque tous les butors étoilés nicheurs bas-normands y sont, eux aussi.

Le GONm compte actuellement 30 réserves ornithologiques réparties dans les 5 départements normands (localisées sur la carte suivante) :
  • 15 dans la Manche,
  • 8 dans le Calvados,
  • 1 dans l’Orne,
  • 2 dans l’Eure,
  • 4 en Seine-Maritime.

Ce réseau fonctionne grâce à l’investissement des adhérents bénévoles et des salariés du GONm.
L’aide financière reçue de divers organismes et mécènes nous est précieuse : DREAL de Basse- et de Haute-Normandie, AESN, Cemex et Veolia-Eau.

à lire en plein-écran en cliquant ici !