La réserve du Cap Fagnet

Coordonnées GPS : 49,765 N et 0,365 E

Description

Immédiatement au Nord de Fécamp (en amont !), le Capo Fagnet présente ses hautes falaises plongeant dans la mer, mais aussi deux avancées remarquables percées de portes : la Porte au Roi et la Porte à la Reine, faisant de ce paysage du Cap Fagnet un des hauts-lieux paysagers du littoral cauchois, moins connu qu’Étretat mais tout aussi intéressant.
Le Cap lui-même est difficilement franchissable, seulement aux marées basses de très fort coefficient.
Le rebord du plateau est à une altitude de 100 mètres et la paroi verticale sur toute cette hauteur présente des corniches inaccessibles qui permettent aux oiseaux marins et aux oiseaux non marins rupestres de se reproduire sans crainte.
Avant tout, ne pas chercher à voir les oiseaux depuis le haut des falaises (danger de chute !).
Par accord signé avec les propriétaires des terrains sus-jacents, propriétaires en conséquence de l’abrupt de la falaise, une réserve a été créée pour consacrer l’importance patrimoniale de la colonie d’oiseaux de mer, mais aussi pour en conforter la pérennité.

Intérêt ornithologique

C’est au printemps, d’avril à début juillet, que la falaise héberge les oiseaux marins nicheurs : fulmar glacial, grand cormoran, goélands argenté, brun et marin y côtoient la colonie de mouette tridactyle, la seule du littoral cauchois.
A leurs côtés, se reproduisent des oiseaux terrestres rupestres.

Vous rendre à la réserve GONm d’Antifer

Quand vous êtes à Fécamp, se rendre sur le quai nord des bassins portuaires (quai Guy de Maupassant). Aller jusqu’au bout de ce quai. Se garer puis descendre sur la plage de galets et se diriger à droite vers la falaise d’amont (vers le Nord) où se trouve la réserve.
Les oiseaux sont à voir depuis le platier à marée basse de fort coefficient (supérieur à 85), deux heures avant l’heure de la marée basse. Tenez-vous au plus près de l’eau afin d’éviter les éventuelles chutes de pierres. Au bout d’1 km de trajet, vous ferez demi-tour.
Au bout de 500 mètres sur le platier, vous êtes au niveau de la pointe du Cap Fagnet : ne cherchez pas à franchir à tout prix cette pointe si la mer n’est pas assez basse. Si elle l’est, regardez bien votre montre et si vous avez le temps, vous pouvez faire 200 mètres de plus pour atteindre la Porte du Roi, de là vous verrez la Porte de la Reine.  Dans tous les cas, vous devez calculer que vous devez être de retour à votre point de départ au plus tard à l’heure de la marée basse.
La visite peut être dangereuse si on ne suit pas les conseils ci-dessus et il faut absolument éviter d’y aller seul. Si la marée remonte, le risque d’être coincé en pied de falaise par le flot est un danger réel et … potentiellement mortel.