Les espèces les plus présentes dans nos jardins en janvier 2006 :

Le troisième comptage des oiseaux du jardin en Normandie a eu lieu le week-end du 28 et 29 janvier, par temps froid. Vous étiez encore plus nombreux à y participer, 980 personnes pour 661 relevés, (en 2005, 443 participants pour 293 fiches), donc plus de fiches à rentrer dans la base de données ! 

Au total, 24331 oiseaux ont été repérés, soit 36,81 par fiche, contre 34,40 en 2005. Les médias régionaux se sont intéressés à notre enquête et l’ont relayée auprès du grand public, ce qui a encouragé beaucoup de personnes à nous envoyer leurs observations par e-mail ou sous forme de lettres très sympathiques, souvent accompagnées de photos, indiquant clairement l’attachement de beaucoup pour les oiseaux qu’ils considèrent comme des invités familiers chez eux.

Nous trouvons 71 espèces, contre 60 en 2005. Plus on est de participants, plus la chance favorise une visite inhabituelle, comme le youyou du Sénégal à Caen. Il y avait aussi plus de rapaces, effet du froid sans doute.

Les 5 premières espèces donnent 55,76% du total, tandis que les 10 les plus nombreuses comptent 81%. L’effet des plus nombreuses peut être gonflé par l’identification des plus faciles chez les participants ayant une connaissance limitée des oiseaux. Ceci provoque quelquefois des observations de migrateurs en réalité toujours en Afrique : le plus fréquent est la fauvette des jardins, dont le nom persuade beaucoup que le petit oiseau discret doit être celle-là. J’ai donc supprimé des données plutôt « improbables », perdant surement des données de pouillot véloce, de fauvette à tête noire ou même d’accenteur mouchet.

Avec plus de données, il est possible cette année de trier les résultats par département. Le Calvadosiens étant plus nombreux ont noté 57 espèces, mais l’Eure, avec le moins de relevés, occupe la troisième position avec 49 espèces, tandis que dans l’Orne on n’en a trouvé que 43.

COJ2006.jpg