Aller à la recherche

Mot-clé - scienc participative

Fil des billets Fil des commentaires

16/11/2021 11:16

Grand Comptage des Oiseaux de Jardin - Bilan 2021

Grand Comptage des Oiseaux de Jardin 2021 : la Normandie de nouveau au sommet !

Les 30 et 31 janvier 2021, 4853 normands ont scruté 3566 jardins (dont 824 enregistrés par la LPO). C’est un record régional depuis la création en 2004 de cette enquête, par le Groupe Ornithologique Normand !

Cette superbe mobilisation (1478 communes participantes) a permis au Calvados de rester en tête de tous les départements français avec 1109 comptages. La Manche (2ème avec 882 comptages), la Seine-Maritime (3ème avec 720 comptages) complètent ce podium national ! L’Eure (486 comptages) et l’Orne (369 comptages) ajoutent à cette performance normande.

Résultats qui n’auraient pas été possibles sans la 2ème édition du Réseau animateurs « Initiation au Grand Comptage des Oiseaux de Jardin », constitué de salariés et bénévoles du GONm, ainsi que de nombreux partenaires (les élèves du BTS GPN de Sées, la Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie, les CPIE Vallée de l’Orne et Collines Normandes, les associations Faune et Flore de l’Orne, AVRIL, Amis des Marais de la Dives, Naturellement Reuilly, Bocage Perché, Clos Masure aux Quatre Saisons et les Jardins étudiants de Mont-Saint-Aignan).

Ainsi, 44 animations « Initiation au Grand Comptage des Oiseaux de Jardin » (42 en présentiel et 2 en virtuel) ont été organisées sur toute la Normandie, réunissant, malgré le contexte sanitaire, un total de 394 curieux. Objectif : apprendre à identifier les oiseaux communs et permettre de se familiariser avec le protocole du comptage pour le jour J.

Lors de ce week-end de comptage, 80 espèces (39 proposées via le formulaire en ligne et 41 ajoutées par les participants) ont été observées dans les jardins normands.

Les trois espèces les plus fréquentes en 2021 :

Pour la troisième année consécutive le Rouge-gorge familier reste en tête (observé dans 84% des jardins normands), suivi du Merle noir (81,6 %) et du Moineau domestique (77,6 %), qui fait son entrée sur le podium, détrônant la Mésange charbonnière (74,1 %).

Les trois espèces les plus abondantes en 2021 :

Le Moineau domestique arrive en tête comme chaque année (avec une moyenne de 7,4 individus par jardin), suivi de la Mésange bleue (2,2) et du Pinson des arbres (2,1). La Mésange charbonnière arrive, comme pour la fréquence, quatrième (avec une moyenne de 2 individus par jardin).

Comme prévu (suite aux observations de la migration automnale de 2020), il n’y a eu aucun afflux d’espèces nordiques cet hiver (à l’instar de la Mésange noire en 2010, présente dans 11,9% des jardins, contre 5,1% en 2021 ou du Gros-bec casse-noyaux en 2018, présent dans 10,7% des jardins, contre 0,7% en 2021).

Ainsi que noté dans le bilan national, les observations de Verdier d’Europe sont également de moins en moins fréquentes dans les jardins normands : 42% des jardins participants au Grand Comptage régional des Oiseaux de Jardin ont, au moins, observé un Verdier d’Europe en 2016, contre 27% en 2021. Nous vérifierons si cette tendance se confirme.

Une des raisons qui pourrait expliquer le déclin du Verdier d’Europe : la présence de pathogènes sur les mangeoires, dont la trichomonose. Cette maladie touche les fringilles, en particulier le Verdier d’Europe et le Pinson des arbres (Lawson et al. 2018). Apparue récemment en France (Gourlay et al. 2011), elle a donné lieu à des mortalités anormales localisées (Chavatte et al. 2019, ONCFS et al. 2019).

Au Royaume-Uni, ce pathogène a contribué au déclin récent des populations du Verdier d’Europe (Robinson et al. 2010, Lawson et al. 2018).

De fait, les régions françaises où des mortalités anormales de verdiers ont été signalées en 2018 et 2019, avec des cas avérés de trichomonose (Hauts-de-France, Normandie, Bretagne), correspondent aux régions où viennent hiverner des verdiers anglo-saxons.

Un grand merci à Hugo Leclerc pour la coordination du Réseau animateurs ; à Guillaume Debout pour le formulaire en ligne ; aux photographes Pascal Bernardin, William Duvernoy, L’Oeil de Guimouth et Jacques Rivière pour leurs clichés ; à Romain Deschamps pour l’affiche et le dépliant de participation ; à Martin Billard pour l’aide au traitement des données ; à Annie Chêne pour les formulaires papiers et les divers envois postaux et aux nombreux médias pour leur forte couverture de cet événement.

Amis normands, merci pour votre intérêt croissant et votre participation record. Nous espérons vous compter encore plus nombreux à nos côtés pour le 19ème Grand Comptage des Oiseaux de Jardin, les 29 et 30 janvier 2022 !


http://gcoj.gonm.org

A très bientôt,

Nicolas Klatka, coordinateur