Question Réponse
  1      

Quelle est la méthode la plus simple pour imprimer le tableau de la liste d'espèces présente sur le journal n°5 ?

Il suffit de copier le tableau puis de le coller dans Excel.
 
2

Faut-il attendre la fin de la période pour saisir et envoyer toutes les obs ou est-il possible de noter les observations et de les envoyer en plusieurs fois au fur et à mesure ?

À la fin de chaque hiver, vous envoyez votre liste à : atlasnormand@gmail.com ; c’est tout.

Même chose pour l'atlas des oiseaux nicheurs à la fin de la période de reproduction.

 

3

Pourquoi fixer les 4 secteurs à faire chaque hiver au lieu de laisser chacun faire ces 12 trajets, comme bon lui semble, pourvu que les 12 rectangles soient finalement couverts ?  Cela concerne uniquement l'atlas semi-quantitatif.

Chaque année, l'observateur sait qu'il a à prospecter une colonne sur la carte.Il faut par ailleurs prévoir d'éventuels variations météorologiques sur les trois hivers, d'où la nécessité de parcourir 1/3 des secteurs chacun des trois hivers.Enfin, il  faut éviter au maximum les biais : pour cela, imposer les secteurs permet d'éviter que les observateurs choisissent par exemple, les plus "riches" le 1er hiver.
4

Mais qu'en est-il de la représentation des espèces invasives ? Par exemple, cet hiver quelques personnes auront probablement la chance de rencontrer des jaseurs boréaux, il est fort peu probable que l'on en rencontre encore les deux hivers prochains. Seront-ils donc notés comme hivernants pour les trois hivers ?

Un jaseur boréal vu en hiver 2016-2017 sera considéré comme hivernant sur la carte prospectée même s'il n'est pas revu en 2017-2018 et en 2018-2019. Cela est valable pour toutes les espèces rares ou occasionnelles.
5

"[Ce fichier] est construit sur la base de notre fichier RSS et le remplace pour toute la durée de cette enquête".

J'interprète cette phrase de la manière suivante : toutes les données sont saisies dans ce fichier quel qu'en soit le nombre, il suffit simplement de renseigner les colonnes relatives à l'enquête en plus. Un exemple pour préciser : si je vois 20 Faucons crécerelles différents sur une carte, je remplis 20 lignes différentes, comme je l'aurais fait pour un fichier RSS classique. Suis-je dans le vrai ?

Oui, tout à fait, ce fichier de saisie remplaçant le fichier habituel dit "RSS", toutes les données peuvent y être entrées. Chaque donnée concernera nécessairement une carte atlas même autre que celle que le prospecteur a à couvrir. In fine, toutes les données parvenant sur ce fichier seront triées par carte. (voir question suivante)
6

Pour les données recueillies hors carte attribuée à l'observateur (donnée opportuniste recueillie par exemple lors d'un trajet en voiture), il convient j'imagine de renseigner aussi le N° de carte . Il serait dès lors intéressant de construire une carte, à disposition sur le forum, avec juste le carroyage de l'atlas afin qu'on puisse s'y référer facilement.

Si vous observez un vanneau huppé posé sur une carte que vous n'avez pas à prospecter, il faut entrer cette donnée sur votre fichier de saisie. On peut retrouver le numéro de la carte en suivant ce lien : https://www.google.com/maps/d/u/0/edit?mid=1YpoS8SPpBqfdVsFcms8V7umZ8sc

Pour faire apparaître le carroyage (les carrés) il faut décliquer à gauche la case Layer Grille puis cliquer dans la case Grille atlas 10/10.

7

Faut-il  renseigner le fichier de toutes les sorties effectuées dans le cadre de l'enquête qualitative?

Oui, si possible mais ce n'est pas obligatoire. Si lors de la première prospection sur une carte, vous observez avec un peu de chance un merle noir, vous n'êtes pas tenu de noter toutes les observations  ultérieures de cette espèce. Voir la réponse à la question 5.
8

Si j'observe 25 grives mauvis en prospectant ma carte, faut-il indiquer 25 ou 1? 1 signifie présence et correspond à l'objectif de l'enquête qualitative. Est-ce suffisant ou l'effectif réel sera-t-il utile?

C'est comme on veut, le 1 signifiera présence de l'espèce pour la période hivernale. Vous pouvez noter aussi l'effectif réel : cette donnée sera utile parce qu'elle sera prise en compte comme une donnée habituelle de RSS. Attention cependant à ne pas entrer la même donnée d'effectif sur Clicnat Faune Normandie, cela provoquerait un doublon.
9 Quel est le quadrillage utilisé pour les cartes semi-quantitatives?

Chaque carte 10/10 est divisée en 12 secteurs, 3 dans le sens de la longueur et 4 dans le sens de la hauteur.

1 2 3
4 5 6
7 8 9
10 11 12

En 2016-2017, Il faudra couvrir la première colonne, donc  les 4 secteurs 1, 4, 7 et 10.

 10 Peut-on entrer ses observations atlas sur "faune-normandie.org" (Clicnat) ?
Vous avez un fichier de saisie pour vos observations dans le cadre de l'atlas. Il vaut mieux n'utiliser qu'un seul outil de saisie, pour éviter les doublons.

Le fichier-modèle est disponible ici :
Mais si vous souhaitez saisir certaines (ou toutes) observations dans clicnat, pour x raisons (espèces peu communes, gestion de vos données etc.), vous pouvez saisir dans Clicnat les observations en précisant que c'est une donnée faite dans le cadre de l'atlas : en allant dans l'onglet PROTOCOLE et en cochant ATLAS.
Et inversement, dans le fichier de saisie de l'atlas, mettez en commentaire que l'observation est saisie aussi dans Clicnat.
11   J'ai remarqué que dans le fichier dédié à l'enquête, la liste des biotopes est plus restrictive que sur le fichier qui me servait à entrer mes RSS.

Du coup , je suis embêté, quel biotope dois-je indiquer pour des observations en mer ou sur l'estran?
Le fichier a été mis à jour pour permettre d'intégrer ce type de données "biotope". Voici le lien vers ce fichier : 
12 Pour les cartes semi-quantitatives, peut-on effectuer des points fixes de 5 mn?

Le protocole SQ en hiver consiste à réaliser des parcours de 30 minutes au cours desquels nous relevons des listes d'espèces toutes les 5 minutes. Ces parcours doivent être aussi représentatifs que possible de chacun des secteurs à prospecter (850 ha).
Cette approche a été choisie plutôt que des points d'écoute en hiver car elle est plus accessible au plus grand nombre, considérant que nous maitrisons globalement moins les cris que les chants.
En réalisant des points d'écoute plutôt que des transects, on crée un biais, car on obtient une richesse spécifique plus grande mais non partagée.

13  Le pigeon biset doit-il être noté ? Bien que l'espèce ait été prise en compte dans l'atlas précédent, cette espèce n'existe pas à l'état sauvage en Normandie donc il ne faut pas la noter.
14 Si je participe à l'enquête Tendances, dois-je également copier mes données sur le fichier de saisie Atlas? Oui car ces deux fichiers ne sont pas inter-connectés. Un petit plus : si vous dénombrez les oiseaux sur votre parcours Tendances, vous pouvez  rentrer ces données chiffrées sur le fichier Atlas. Dans ce cas-là, vous précisez en commentaire "30 mn  Tendances". Le travail supplémentaire pour cette double-saisie est relativement peu important : il suffit en effet d'effectuer un copier-coller de la liste des espèces observées pour passer d'un fichier à l'autre.
15 Pour la saisie des données semi-quantitatives de l'atlas hivernants, faut-il renseigner un fichier spécifique?

Non, l'enquête semi-quantitative  est renseignée sur le même fichier que l'enquête qualitative. Il suffit d'indiquer  le numéro de la carte prospectée dans la colonne D puis  le type de suivi (menu déroulant) dans la  colonne E,  le numéro de secteur (menu déroulant, 1,4,7,10 en 2016-2017) dans la  colonne F.

En semi-quantitatif, en effectif, on note 1 et en qualitatif, on note 1 ou l'effectif réel.

A la fin de la période de prospection hivernale (20 janvier 2017), vous envoyez votre fichier par voie électronique de préférence. atlasnormand@gmail.com

Les données pour l'atlas des oiseaux nicheurs sont saisies sur un  fichier différent.

 

16  Doit-on faire un fichier par carré prospecté? Non, toutes les données sont entrées sur le fichier dédié. Le tri sera effectué plus tard par les responsables de l'enquête. Comme dit une collègue, "on empile, on empile... "

17

Dans le cadre de l'enquête semi-quantitative "hivernants", est-il possible d'effectuer des parcours de 30 mn sur d'autres cartes que celles retenues comme référence (carrés verts)?

L'atlas semi-quantitatif  porte sur 66 cartes choisies pour leurreprésentativité.au sein des 25 "petites régions agricoles" que compte la Normandie. Sur chacune de ces cartes s'applique un protocole unique ; 12 parcours en hiver et 72 points d'écoute au printemps, à réaliser par tiers au cours des 3 années d’enquête.

Il est possible cependant de prospecter d'autres cartes par la méthode semi-quantitative (SQ) . Les résultats obtenus devront être"tagués" ou  renseignés "qualitatif" et non semi-quantitatif. 

Il est important de suivre ces quelques règles pour faciliter l'exploitation ultérieures des données. 

18 Une question concernant la prospection semi-quantitative : sur ma carte se trouvent des marais et une petite partie de pré-salé. Dois-je prévoir dans les 12 parcours de 30 minutes d'effectuer quelques parcours de 5 minutes dans les marais et 1 parcours de 5 minutes sur les pré-salés? Ou bien dois-je prospecter uniquement des milieux communs (bocage, bois, forêts, villages...) avec cette méthode? Les parcours semi-quantitatifs doivent être représentatifs des milieux de chacun des 12 secteurs, autrement dit, ils doivent inclure également les milieux plus rares que sont les prés-salés, le massif dunaire, les zones humides, les landes...proportionnellement à leur importance.
etourneau1.JPG
Etourneau sansonnet (Jean-Yves Dilasser)