Aller à la recherche

Les Éditions du Cormoran

Dès 1975, le GONm éditait son premier ouvrage. Depuis, les "éditions du Cormoran" ont été créées et un ensemble d'ouvrages de vulgarisation ornithologique est en train de se constituer. Les titres déjà publiés sont les suivants.

La collection des éditions du cormoran : 60 pages, format 190x105 mm, papier glacé, nombreuses illustrations.
→ Bulletin de commande disponible en cliquant ici !!!

Chausey.jpg1 - Les oiseaux de Chausey.

(G. Debout, 1999)

Présentation des oiseaux, le paysage, la faune et la flore de l’archipel.

Laisse-de-Mer.jpg2 - La laisse de haute-mer.

(G. Debout & P. Spiroux, 2000)

Coup d’œil sur un milieu naturel méconnu aussi important que menacé. Saviez-vous que le gravelot à collier interrompu pond ses œufs en haut de plage ?
Après les oiseaux de Chausey, cet ouvrage est le deuxième livre des éditions du Cormoran. Il est le fruit du travail de Gérard Debout et de Philippe Spiroux, récompensé par un prix spécial la fondation Nature & Découvertes. Cet ouvrage nous fait découvrir la richesse de la laisse de haute-mer en tant que milieu naturel. Les gravelots, espèces nicheuses des hautes de plage, ont un intérêt patrimonial important qui pourrait être menacé par le mode de gestion de certaines plages (engins mécaniques pour éliminer la laisse de mer°. A peine paru, ce livre a servi de support à une campagne de sensibilisation organisé&e par le GONm en 2000 et 2001 sur plusieurs plages de la Manche et du Calvados.

Cigogne.jpg3 - La cigogne blanche, un oiseaux de Normandie.

(A. Chartier & C. Debout, 2002)

Un historique de la présence de la cigogne blanche en Normandie. Illustration des actions de protection de cet oiseau.
En 64 pages, vous découvrirez l'histoire de la cigogne blanche en Europe, en France, et surtout en Normandie. Vous serez guidés pour rencontrer ce grand migrateur en Normandie à l'aide de cartes de répartition. La biologie de l'oiseau vous est détailée de l'arrivée des adultes et la formation des couples à l'envol des jeunes, en passant par la construction du nid, l'éclosion, l'élevage des jeunes. Les risques, les méthodes d'étude et de protection des populations normandes (protection des milieux, baguage, plate-formes, aménagement des lignes électriques...) sont également détaillées. Et pour finir, un clin d'oeil à la cigogne noire...

Vauville.jpg4 - La mare de Vauville, réserve naturelle.

(T. Démarest, 2003)

Un tour d’horizon superbement illustré de cette réserve naturelle du nord de la Manche depuis sa naissance. Faune et flore exceptionnelle à découvrir.
Ce document de 60 pages, du même format que les autres ouvrages de la collection, traite, par chapitre, des grands milieux de la réserve naturelle de Vauville.
Voilà plusieurs années que le projet mûrit et il a enfin abouti. Riche de plus de 60 photographies couleurs, il retrace les éléments de la faune et de la flore les plus caractéristiques de la réserve : de la roselière à la dune, des pannes humides aux saulaies humides, tous les milieux rencontrés sont décrits et les principales espèces de plantes, d'oiseaux et d'amphibiens y sont notées.
Une liste des espèces communes et protégées conclue ce document afin que chacun puisse y trouver les renseignements utiles lors d'une ballade sur ce magnifique site. Vendu au prix de 7,32€, ce livre permettra à la réserve naturelle de Vauville de mieux se faire connaître auprès du public et de financer une partie de ces activités.

reserves.jpg5 - Des oasis pour les oiseaux en Normandie : les réserves du GONm.

(G. Debout, 2002)

Une illustration de la gestion des milieux naturels dans les principales réserves gérées par le GONm.
Il est inutile de vous rappeler l'intérêt que le GONm a de diffuser ses ouvrages. Ainsi, vous ne manquerez pas d'acheter (pour vous-même ou pour offrir) le 4ème livre des éditions du Cormoran : "Des oasis pour les oiseaux en Normandie : les réserves du GONm", écrit par Gérard Debout. Les abondantes illustrations de Gérard et Guillaume Debout, Jacques Rivière, Jean-Pierre Saliou, Thierry Lefèvre, G. Goergen, Olivier Aubrais, Etienne Lambert et du GONm vous emportent dans un voyage à la découverte des paysages, de la faune et de la flore que l'association d'évertue à protéger au sein de ces réserves. En adhérant au GONm, vous participez à la mise en place de ces paradis pour les oiseaux. N'hésitez donc plus à aller jusqu'au bout de votre démarche en acquérant ce petit livre, il est un peu une partie de vous-même.

Tadorne.jpg6 - Un étonnant voyage... ou le mystère du Tadorne.

(G. & C. Debout, 2003)

Oiseau aux couleurs chatoyantes nichant dans des terriers à l’abri des regards. Les prouesses physiques des poussins à peine éclos.
Juillet en baie du Mont-Saint-Michel : les vasières argentées brillent au soleil quand la mer s'est retirée. Là où la vase est la plus molle, au débouché des petites rivières au cours ralenti par la platitude, une grande troupe de jeunes tadornes, plus ou moins rayés de noir, se nourrit activement sous la surveillance de deux femelles adultes.
Déjà, cette nuit, plusieurs dizaines d'autres adultes se sont envolés pour les rivages de la mer du Nord où ils vont muer. Les deux femelles restées là ont une grosse responsabilité : elles surveillent la crèche réunissant des frères et soeurs nés sur place, mais aussi des poussins appartenant à plusieurs couvées différentes dont certains sont arrivés des îles Chausey où ils sont nés hier.
Ces derniers ont fait un bien grand voyage : ils ont traversé à la nage toute la baie du Mont-Saint-Michel, des îles jusqu'aux vases accueillantes du fond de la baie. Ce n'est pas une mince expédition pour un poussin éclos quelques heures auparavant.
Ce voyage a longtemps été un mystère : les pêcheurs nous avaient bien affirmé que les tadornes emmenaient leurs poussins à la nage en baie mais vous savez ce que c'est que l'incrédulité !...
Celà semblait tellement extraordinaire que, finalement, nous n'y avions pas prêté attention. Et pourtant...
Il nous a fallu voir pour croire et c'est au cours d'une traversée au retour de Chausey que nous avons observé, à mi-chemin entre l'archipel et Granville, des poussins nageant vers la baie en suivant leurs parents : nous avons alors effectivement réalisé que jamais nous n'avions vu de jeunes dans l'archipel alors que la tadorne y niche.
Immédiatement, les questions affluent : que se passe-t'il donc ?
Quelle impérieuse nécessité pousse ces petits êtres minuscules à affronter vagues et courants? Quelle est celle de leurs parents pour les éloigner du nid douillet qui les a vu naître au coeur de l'archipel de Chausey ?
Ces questions sont restées quelques temps sans réponse, mais très vite nous avons imaginé des explications plausibles : il a fallu ensuite les vérifier. Désormais, nous en savons beaucoup plus grâce à la patiente et passionnante enquête menée par les observateurs du GONm.

carrieres.jpg7 - Les oiseaux des carrières de Normandie.

(J. Collette, 2003)

La description de l’évolution des carrières à l’issue de leur exploitation par l’homme et des espèces principales qui colonisent de tels milieux.
Avec un recul de 30 ans, le GONm peut mesurer l'évolution de l'avifaune régionale. En modifiant les habitats, les activités humaines commandent l'essentiel de cette évolution. Si les carrières modifient parfois durablement les paysages, elles n'en créent pas moins les conditions d'installation de nombreuses espèces sauvages, parfois rares en Normandie. C'est ce que tentent d'illustrer les quelques exemples traités dans cette publication.
Cet ouvrage, financé en partie par l'UNICEM Normandie, vous présente, à l'aide de cartes et de nombreuses photos, les espèces caractéristiques des différents milieux présents dans les carrières normandes.

GrandeNoe.jpg8 - La Grande Noë, réserve ornithologique.

(S. Lothon, 2004)

Une ancienne balastière devenue réserve ornithologique, d’intérêt incontournable en Haute-Normandie. Les milliers de canards hivernants, les espèces nicheuses, etc...
L' entreprise Morillon-Corvol, la DIREN de Haute-Normandie, l'agence de l'eau Seine-Normandie et d'autres mécènes ont collaboré avec le syndicat mixte du Vaudreuil pour redonner un potentiel écologique majeur à la ballastière de la Grande Noé sise sur la rive gauche de la Seine dans la boucle de Poses. Les nombreuses espèces d'oiseaux observés sont évoquées ainsi que l'installation de la colonie de grands cormorans, quatrième de France.

mysterieuse-traversee-tadorne-mont-saint-michel-enfant.jpg9 - Une mystérieuse traversée à la travers la Baie du Mont-Saint-Michel.

(C. & G. Debout, 2003)

Spécial enfants : 16 pages, format 160x150 mm, pages robustes
Un livre destiné aux enfants qui raconte l’histoire vraie des poussins de Tadorne de Belon au sein de la Baie du Mont-Saint-Michel (à faire lire ou à raconter).

Goeland.jpg10 - Le goéland argenté.

(G. Debout, 2005)

Une présentation efficace du goéland argenté (biologie, effectifs, comportement,...) et des autres espèces apparentées.
En une soixantaine de pages, on apprend d'abord à différencier le goéland argenté d'autres goélands ou mouettes avant de connaître les sites normands propices à son observation : îles, côtes basses ou falaises et enfin zones urbaines. Une évocation de sa biologie nous étonne par l'abondance des détails.

OiseauxMarins.jpg11 - Les oiseaux marins de Normandie, une première approche.

(G. Debout, 2006)

Un tour d’horizon des diverses espèces normandes. Habitudes, mœurs, statut local, abondamment illustré.