Aller à la recherche

Mot-clé - migration

Fil des billets

mercredi 15 octobre 2014 18:59

GONm ACTU OCT 2014 N°1

Cette nouvelle rubrique mensuelle se propose d'informer  de l'actualité récente du GONm.
Au menu : un résumé des observations du mois dernier, quelques nouvelles d'expos, de stages ou d'animations organisés par le GONm et un rappel de quelques informations publiées sur le forum.

Plusieurs liens permettent d'en savoir plus, en cliquant sur des images ou des textes en surimpression.

Lire la suite...

Lundi 13 octobre 2014 20:22

Compte-rendu WE de la migration à Carolles

LA SAINT-MICHEL À CAROLLES / UN NOUVEAU SUCCÈS

13e Week-end des oiseaux migrateurs de la Saint-Michel,
les 27 et 28 septembre 2014 à la réserve des falaises de Carolles

 20140927_50CAROLLESGONMclicJALAMARGOT_2018.JPG

Banderole d'accueil à la MOM à Carolles (photo J. Alamargot)

affiche_Carolles.jpgPour cette treizième édition, l'assistance aux différents temps forts du week-end a été remarquable, le beau temps a sans doute incité de nombreux adhérents à passer un beau et bon moment en haut des falaises de Carolles. Ce beau temps, en fait, nous l'avons tous les ans depuis 13 ans sans exception et c'est bien pour cela que nous avions choisi, en 2002, cette date du dernier week-end de septembre, non au hasard, mais parce qu'on est à peu près sûrs de ne pas avoir de pluie ou de grosse tempête, même si ce n’est pas encore le moment du maximum des effectifs de la migration.

75 personnes ont observé les quelques migrateurs qui sont passé samedi matin malgré l'absence de vent, et encore une cinquantaine qui sont venues le dimanche matin alors qu'un léger vent d'est-sud-est un peu plus soutenu nous accueillait. Sébastien Provost, notre garde, avec quelques autres observateurs précis et perspicaces ont déterminé pour notre grand plaisir 30 espèces différentes en migration active et environ 1 500 oiseaux sur les deux matinées.

XCO3.jpg GDe3.jpg

Affluence sur la falaise à la réserve de la cabane Vauban, les longues-vues sont en action(photos : X Corteel, G. Debout)

Le pipit farlouse, avec presque 1 200 oiseaux, a représenté le plus gros contingent, les pinsons des arbres n'étaient pas encore nombreux (environ 300, ils seront beaucoup plus en octobre), quelques 200 étourneaux, les trois espèces d'hirondelles, des bergeronnettes grises et des ruisseaux, mais aussi 10 pigeons colombins et les premiers tarins des aulnes signant l'arrivée de l'automne. Des oiseaux remarquables  se sont fait admirer comme un faucon hobereau, un couple de faucon pèlerin au ras de nos têtes et de nouveau trois individus le dimanche matin : de quoi tester nos connaissances et combler ceux qui ne connaissaient pas ces oiseaux ou en tout cas pas dans de telles conditions d'observation. Les amateurs de grand large ont observé 9 grands dauphins samedi matin et encore 8 le lendemain ainsi qu'un phoque gris juste en dessous du cap de Carolles. Au delà des macreuses noires et de quelques labbes nous avons pu aussi exercer notre acuité visuelle en focalisant, grâce aux longues-vues, sur un radeau de puffin des Baléares ; ces oiseaux en estivage le long de nos côtes ont été dénombrés à environ 900. Enfin une troupe conséquente de 200 chardonnerets nous a tenu compagnie tout le matin dans le champ de sarrasin, planté exprès pour eux sur le plateau de la réserve. 

Finalement, de quoi satisfaire tous les amateurs selon leur acuité sensorielle, leur préférence et leur plaisir. 

Plus de 75 personnes ont partagé l'apéritif concocté comme d'habitude par les adhérents bé-névoles de la MOM avec cet accueil toujours si chaleureux en particulier de Danielle Lancrenon et Michel Carrasco que je remercie pour leurs délicieux apéritifs. Monsieur Jean-Marie Sevin maire de Carolles et Président de la Communauté de communes de Granville Terre et Mer, ainsi que Monsieur Bruno Dumeige de la DREAL de Basse-Normandie sont venus soutenir notre action et nous encourager pour la pérennité de cette manifestation annuelle. Messieurs D. Rungette de la DREAL, JF Legrand président du Conseil général de la Manche, JM Julienne et J Andro conseillers généraux de Granville et d'Avranches n'ont pas pu se déplacer. Le pique-nique a connu lui aussi une belle affluence et nous a permis de prendre le temps de visiter la MOM, local de la réserve de Carolles et de découvrir quelques peintures des oiseaux de la baie du Mont-Saint-Michel par Monsieur M. Pailley.

XCO5.jpg XCO12.jpg

Belles affluences au pique-nique à la MOM et aux conférences à la salle des fêtes de Carolles (photos : X. Corteel)

Une fois restaurés sous un soleil magnifique, c'est avec un grand plaisir et une belle affluence de 107 personnes qu'à partir de 14 heures nous avons accueilli nos trois conférenciers :

 GDe2.jpg XCO20.jpg

Accueil de Pascal Provost et de Jean Sériot par Claire Debout (photos : X Corteel)

Pascal Provost a présenté les tendances évolutives de deux populations d'oiseaux marins ni-cheurs à la réserve naturelle nationale des Sept-Îles en Bretagne, le macareux moine et le fou de Bassan. Nous avons découvert le régime alimentaire du macareux, étudié avec de nouveaux proto-coles comme la photographie numérique et les trajets alimentaires et la ségrégation des zones d'alimentation des fous de Bassan grâce à la télémétrie. Pascal a évoqué les mesures conservatoires pour les protéger ainsi que les expériences de science participative. Il nous a présenté le plan de gestion établi pour la période 2014 à 2024, les changements et les menaces qui pèsent sur cette réserve. Conservateur de la réserve naturelle nationale des Sept-Îles en Bretagne, Pascal a été employé pendant plusieurs années à la Maison de l'Estuaire, organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale de l'estuaire de la Seine. Depuis 4 ans, il est parti à la LPO en tant que conservateur de la réserve des Sept Îles.  

Jean Sériot, ornithologue réputé, bien connu pour ses études sur les hirondelles et aussi sur les rapaces (ouvrages parus chez Delachaux & Niestlé), travaille à BIOSphère environnement. Il est un des fondateurs éminents de RFO, Réseau français d'ornithologie (fédération à laquelle le GONm a adhéré et où Alain Chartier nous représente). Jean nous a raconté l'histoire des hirondelles, oiseaux migrateurs typiques et mythiques : la rustique, celle de fenêtre, de rivage, la rousseline et celle des rochers. Leur migration, la phénologie de reproduction, le coût énergétique auquel la femelle doit faire face afin d’assurer la ponte, la couvaison et l'élevage des jeunes. Il a conclu en discutant des capacités d'adaptation de certaines espèces comme l'hirondelle rousseline contrairement à l'hirondelle des rochers qui ne sait pas encore s'affranchir des rochers sensu stricto. Cet exposé complet a été émaillé de nombreuses anecdotes montrant la grande connaissance de Jean Sériot sur les hirondelles qu'il suit depuis si longtemps et, notamment, dans son arrière-cuisine. 

XCO17.jpgRaphaël Musseau, ingénieur de recherche diplômé de l'école pratique des hautes études tra-vaille à BIOSphère environnement. Il a présenté, avec sa collaboratrice Sonia Beslic, l'écologie et l'avenir de la population de la gorge-bleue à miroir de Nantes en estuaire de la Gironde. 

Raphaël Musseau (photo X Corteel)

Ils nous ont présenté la méthode du "distance sampling" pour estimer les densités absolues de mâles chanteurs, la récolte de fientes pour étudier le régime alimentaire en période postnuptiale, les suivis par radiopistage pour estimer les domaines vitaux en période postnuptiale, et l'étude de la mue. L'exposé très riche et imposant a permis à nos adhérents d'apprécier le caractère éminemment scientifique des questions que l'on peut traiter pour  une seule espèce et les divers moyens utilisés pour y répondre. 

 GDe1.jpg

De droite à gauche : Sonia Beslic, Raphaël Musseau et Jean Sériot lors du pique-nique (photo C. Debout)

Nous remercions grandement ces trois conférenciers pour leurs brillants exposés dans des domaines très différents et pour leur simplicité et leur gentillesse. 

Avant et après les conférences nous avons admiré les œuvres photographiques de Xavier Corteel (magnifiques passereaux en digiscopie) et Alexandre Corbeau (gros plans étonnants des oiseaux des îles Kerguelen). Merci pour ces très belles photos. 

Après cet après-midi studieuse et riche, Sébastien Provost et Benoît Lecaplain ont conduit une trentaine de personnes à la découverte de la vallée du Lude et Eric Perret a fait une démonstration d'enregistrement de chant d’oiseaux dans la vallée des Peintres avec une dizaine d'observateurs. G. Debout et A. Chartier ont guidé nos conférenciers pour découvrir quelques points de vue sur la baie du Mont-Saint-Michel.

Ce week-end a été une belle réussite grâce à la mairie de Carolles qui met à notre disposition la salle des fêtes toute rénovée et confortable et équipée pour les conférences, grâce à la villa Eole pour l'hébergement, grâce au partenariat financier du Conseil général de la Manche et de l'Agence de l'Eau Seine-Normandie. Merci bien sûr aux bénévoles de la MOM à Carolles, à Sébastien et à l'Office de tourisme pour la communication avec l'affiche réalisée par Guillaume Debout, aux différents animateurs sur la réserve et lors des ballades, aux exposants et enfin aux conférenciers. 

J'espère que nous aurons encore le plaisir de nous réunir pour une 14e édition avec de nou-velles conférences toujours en relation avec la migration pour parfaire notre connaissance de ce phénomène très complexe qui concerne tant d'oiseaux.

Et je remercie tous les adhérents, toujours plus nombreux, qui sont venus à Carolles pour cette manifestation que j'ai à cœur de faire durer. Je vous donne donc rendez-vous l'année prochaine pour la 14e édition, le dernier weekend de septembre en 2015 (26 & 27 septembre). 

Pour avoir les résultats chiffrés des observations des migrateurs passés à Carolles ces deux matinées : http://www.migraction.net/index.php?m_id=112&frmSite=12&graph=synthesis&action=list 

Documents tirés des diaporamas des conférences :

mac.jpgfous.jpgcarte__hirondelles.jpggorgebleue.jpg

Claire Debout

page 2 de 2 -