Aller à la recherche

GONm ACTU AVRIL 2021 N°73

Sommaire

  • Chronique ornithologique du mois de mars  2021
  • Le billet de Jean
  • L'oiseau du mois
  • Actualité du GONm en mars 2021
  • Le calendrier du mois d'avril 2021 :  animations, stages, chantiers, réunions et enquêtes.

Chronique ornithologique de mars 2021.

Les espèces colorées en rouge sont soumises à homologation, soit CHR (comité d'homologation régional), soit CHN (comité d'homologation national)

Cette chronique ne peut que survoler l'ensemble des données fournies sur Faune Normandie. Les oiseaux les plus communs sont peu traités mais si quelqu'un veut s'y coller, bienvenue!

La disparition inexpliquée de la barre d'outils a supprimé la couleur. Les espèces soumises à validation  ont été soulignées.

Météorologie

Pendant la première décade, les  nuits sont  froides et les précipitations peu abondantes, avec tout de même une température record de 16° C le 3/03 à Caen. La deuxième décade est un peu plus humide, les précipitations restent faibles et  les températures remontent légèrement mais sont à peine de saison. La dernière décade voit les températures augmenter en journée mais les gelées nocturnes sont encore présentes. Le mois est globalement sec et frais sauf en début et fin de mois qui se termine par des pics à 18 à 20 °C.

 

Toutes les photos peuvent être légèrement agrandies d'un clic!

Première décade

Le tichodrome échelette termine son séjour hivernal, le 1/03 à Coutances (50). Les sarcelles d'été arrivent (voir notre carte du mois) : 3 le 1/03 à Dragey (50). Les anatidés se rencontrent un peu partout en ce début de mois, 427 canards siffleurs, 589 canards pilets, plus de 900 canards souchets le même jour à Sainte-Opportune-la-Mare (27). . 35 oies cendrées sont vues à Saint-Vigor d'Ymonville (76) ainsi que 6 cygnes chanteurs. 6 fuligules milouinans sont encore à Sainte-Marie-du-Mont (50) le 1/03 aussi. Les barges à queue noire circulent elles aussi : 35 à Colombières (14), 133 à Dragey (50). Le crave à bec rouge de Barneville voit plus d'ornithologues que de comparses possibles (1 vu le 1/03). A gauche, busard des roseaux à Monfréville (14).
Premier traquet motteux du mois le 3/03 à Néville-sur-Mer (50). Les hirondelles rustiques arrivent  : 1 le 2/03 à Saint-Germain des Angles (27), 3 le 3/03 à Sainte-Opportune-la-Mare (27). Cette hirondelle compte plus de 100 données pour le mois de mars, essentiellement pendant la deuxième quinzaine. 70 tarins des aulnes sont dénombrés le 2/03 à Breteuil (27). Le pigeon colombin chante à Villers-sous-Foucarmont (76). 2 milans royaux sont observés à Fresnoy-Folny (76). Le bec-croisé des sapins est signalé le 2 aussi à Callengeville (76) : 3 individus. La cigogne noire est toujours visible à Saint-Pierre-du-Jonquet (14). 1 sarcelle d'été est trouvée le même jour dans une pléthore de 15 000 canards à Saint-Samson 14). 2 cigognes blanches passent le 3/03 à Saint-Bomer-les-Forges (61). 10 spatules blanches stationnent le 3/03 à Dragey (50). Une bernache cravant du Pacifique est authentifiée ce jour-là à Saint-Vaast-la-Hougue (50). Un faucon émerillon est repéré à Créances (50). Les 2 sarcelles à ailes bleues sont toujours à Saint-Côme-du-Mont (50) : un ibis falcinelle est là également.
Le butor étoilé est vu le 4/03 à Sainte-Opportune-la-Mare (27) : il y aura 6 données dans le mois, de l'ouest à l'est, Saint-Côme-du-Mont (50), Ver sur Mer (14), Sainte-Opportune-la-Mare (27) et Saint Vigor d'Ymonville (76). 3 cygnes de Bewick sont toujours présents le 4/03 au Marais-Vernier (27). 4 sont vus le lendemain à Tancarville (76). 21 pipits spioncelles sont en migration à Saint-Agnan-de-Cernières  (27). L'espèce est bien visible cette année avec 54 données mensuelles pour le mois. De nombreuses observations de canards sont transmises : plus de 500 siffleurs, plus de 500 pilets, plus de 700 souchets à Sainte-Opportune-la-Mare (27), près de 2000 siffleurs, plus de 2500 pilets et plus de 2600 souchets à Saint-Samson (14). Un autour des palombes se fait remarquer le 5/03 sur ce dernier site. Les hirondelles de rivage restent  les premières des hirondelles à arriver ou passer : 23 le 5/03 à Saint-Samson (14). Un goéland pontique polonais est vu le 6/03 à Quiberville (76). UUn faucon émerillon est observé à Saint-Germain-de-Clairefeuille (61), en migration, vraisemblablement. Le grimpereau des bois chante à Soligny-la-Trappe (61).  45 alouettes lulus passent le 6 à Etretat (76). 92 combattants variés sont comptés à Goustranville (14). Un goéland bourgmestre premier hiver est distingué sur le centre d'enfouissement technique, le 6/3 à Billy (14). Une huppe fasciée est signalée le 7/03 à Hauteville-sur-Mer (50) : un individu y avait été vu en décembre 2020. La gorgebleue à miroir fait son retour :  1 le 7/03 à Saint-James (50). 1 sizerin cabaret est noté le 7 également à La Ferrière-au-Doyen (61) et à Berville-su-Seine (76)
Le seul bruant des neiges du mois est vu le 9/03 à Agon-Coutainville (50) : 4 individus.1 faucon pèlerin est vu à Le Grand Celland (50) ce jour-là : intéressant car il y a des carrières dans cette commune. Le pic noir est noté aussi. Des mouettes mélanocéphales sont notées  : 50 à Surré (61) et 40 à Val-de-Reuil (27). Nous sommes très contents d'annoncer 3 cochevis huppés le 7 à La Madeleine-de-Nonancourt (27). 12 goélands pontiques sont vus le 8/03 à Saint-Aubin-sur-Mer (76). Une harelde boréale est à Montfarville (50) : hivernante déjà signalée. Le moineau friquet est observé à Argouges (50): c'est une rareté locale notée régulièrement. 135 courlis cendrés sont rassemblés le 8/03 à La-Cambe (14). Une mouette pygmée est vue le 9/3 à Bréhal (50) : 1 la veille à Dragey (50). 40 hérons garde-boeufs sont en vallée de la Séele 10/03 à Les-Cresnays (50). 2 milans royaux passent le 10/03 à Flamets-Frétils (76).

Deuxième décade

Un labbe parasite est repéré le 11/03 à Auderville (50), 2 grands labbes également. Un faucon gerfaut est photographié à Le Havre : bagué, c'est certainement un oiseau de volerie. Le pigeon colombin et le pic mar chantent le 12/03 à Les-Hogues (27). 9 fuligules milouinans, 80 hérons garde-boeufs et 1 sarcelle d'été sont à Sainte-Marie-du-Mont (50) ce jour-là. La grande aigrette est vue le 13/03 à Saint-Samson (14), Blonville-sur-Mer (14), Duclair (76), Hénouville (76). 300 macreuses noires et une brune sont au large de Colleville-montgomery (14) ainsi que 4 plongeons catmarins 1 guillemot de Troïl et un pingouin torda. 270 hérons garde-boeufs sont présents le 14/03 à Ecrammeville (14). 5 nids de cigogne blanche sont installés à Biéville-Quétiéville (14) : aucune des cigognes n'est baguée. 2 mouettes pygmées sont vues à Villers-su-Mer (14). 1 bécassine sourde est identifiée sur la Prairie à Caen (14). 12 grèbes à cou noir sont observés à Va-de-Reuil (27). Une nette rousse est repérée dans le marais de Claire-Douve à Saint-Jean-le-Thomas (50) : plus loin à Dragey (50),combattants variés et spatules blanches et canards divers.

Le pinson du nord n'a pas disparu : 7 sont vus le 14/03 à Lucy (76). Le serin cini chante le 15/03 à Saint-Senier (50). Un labbe à longue queue est vu de façon surprenante le 15/03 dans une prairie humide à Ecrammeville (14). A Merville-Franceville (14) ce jour-là, il y a 34 avocettes élégantes, 3 chevaliers arlequins, 38 chevaliers gambettes et 204 courlis cendrés. La gorgebleue à miroir chante le 15/03 sur la Prairie,  à Caen (14), le bruant des roseaux aussi. Le traquet motteux passe le 15 à Geffosse-Fontenay (14). Le petit gravelot est remarqué le même jour à Versainville (14) ainsi que le faucon émerillon.  21 pipits spioncelles font une pause à Sainte-Opportune-la-Mare (27) et à Tirepied (50). Les 2 oies de la toundra sont toujours à Genêts (50) en compagnie d'une oie cendrée. 19 bécassines des marais sont levées le 15 aussi à La Gohannière (50). La fauvette à tête noire chante le 16/03 à Avranches et Carolles (50) : l'arrivée est ensuite très nette avec plus de 90% des données dans la deuxième quinzaine du mois.

Les gravelots à collier interrompu reviennent sur les plages  : 7 le 16/03 à Merville-Franceville (14) et 1 à Ouistreham (14). Un busard cendré est vu ce même jour à Cesny-aux-Vignes (14). 22 barges rousses et 21 pluviers argentés sont visibles à Sallenellles (14). 10 chevaliers gambettes sont observés le 16 à Avoine (61). Le busard Saint-Martin est vu régulièrement en mars : 1 le 16/03 à Mainneville (76) et Vieux-Pont-en-Auge (14). Etonnant, ce plongeon arctique ce même jour à La Ferté-Macé (61)  sur le plan d'eau. La gorgebleue à miroir est photographiée le 17/03 à Londinières (76). Un harle bièvre est posé sur une mare de gabion le 17/03 à Graye-sur-Mer (14).   L'alouette lulu chante le 17  Ticheville (14) et aussi le 20/03 à Briouze (61). 37 pigeons colombins sont notés le même jour à Quillebeuf -sur-Seine (27) et 200 mouettes mélanocéphales et 1 pygmée sont sur la Grande Noé, Val-de-Reuil (27). Deux huppes fasciées passent en migration le 18/03 à Ifs (14). Des grues cendrées passent ce jour-là à Estouteville-Escales (76).  1 couple de fulmar boréal  est dans la falaise à Saint-Jouin-Bruneval (76). Des becs-croisés des sapins sont observés le 19/03 à Baillolet (76), 1 chevalier gambette à La Ferté-Macé (61, 1 bernache nonnette à Dragey (50), 9 barges à queue noire à Caen (14). Un goéland à bec cerclé espèce nord-américaine proche du goéland cendré  est assez brièvement observé le 20/03 à Dragey (50) (et le 21/03 aussi).

Troisième décade

5 pinsons du nord sont observés le 21/03 à Saint-Martin-L'Hortier (76). On peut voir des bandes importantes de tarin des aulnes en migration, bandes souvent bruyantes avec des chanteurs : 240 le 21/03 à Courteilles (61). 403 avocettes élégantes sont le 21/03 à Sallenelles (14). Un grèbe jougris est visible à Geffosse-Fontenay (14). 77 eiders à duvet sont sur la partie maritime de Beauguillot ce même jour à Sainte-Marie-du-Mont (50). 59 plongeons catmarins sont au large d'Anneville-sur-Mer (50). 470 bernaches à ventre pâle qui vont bientôt repartir sont vues à Agon-Coutainville (50). 9 mouettes mélanocéphales sont vues dans l'Orne à Appenai-sous-Bellême (61). La gorgebleue chante le 22/03 à Colleville-Montgomery (14). L'autour des palombes est vu le 23/03  à Bresolettes. un cygne de Bewick est encore le 23/03 à Le-Marais-Vernier (27). Le pic noir semble vouloir s'installer le 24/03 à Jullouville (50).
Une érismature rousse est signalée le 24/03 à la Grande Noé, Val-de-Reuil (27). 4 cigognes survolent Le Chatelier (61) ce même jour. 5 chanteurs de chouette chevêche sont entendus le 24 à Berneval-le-Grand (76). Le pic mar chante  à Gouy (76). Sarcelle d'été le 24/03 à Val-de-Reuil (27). Le 25/03, on a pu voir 4 petits gravelots à Graye-sur-mer (14), 44 pipits spioncelles à Ouistreham (14), un cygne chanteur à Saint-Vigor d'Ymonville (76) et un pipit maritime à Vains (50). Un grèbe à cou noir, 1 grand labbe et 8 plongeons catmarins sont observés le 26/03 à Auberville (14). Un élanion blac est vu à Epaignes (27), une cigogne blanche  a installé son nid sur un hangar agricole à Le Marais-Vernier (27),  3 oedicnèmes criards sont notés à Courcelles-sur-Seine (27).
Le petit gravelot est très rare à Vauville (50) : 1 le 26/03. Pendant tout le mois, il y a des données de grive mauvis (104) : elles sont notées en migration nocturne le 26/03 à Jullouville et en journée le 28/03 à Asnelles (14). Même profil pour la grive litorne (59 données) : 200 en migration  le 27/03 à Gouville (27) et 10 à Bavent (14). A la fin du mois, ça se bouscule!  La bergeronnette flavéole fait ses premières apparitions le 26/03  : 2 à Sainte-Opportune-la-Mare (27) et 5 à Saint-Samson-de-la-Roque (27). Un premier chant de phragmite des joncs est entendu le 27/03 à Saint-Germain-des-Etables (76). Chant de gorgebleue à miroir le 26/03 à Sainte-Sulpice-de-Grimbouville (27). La locustelle luscinioïde se fait entendre le 27/03 à Colleville-Montgomery (14). Surprenant ce coucou chanteur le 27/03 à Saint-Michel-des-Loups (50). Milan noir et perdrix rouge sont vus le 28/03 à Billy (14). Le grosbec casse-noyaux est encore vu le 28/03 à Gouville (27) et à Caorches-Saint-Nicolas (27). Les hirondelles de rivage réoccupent leurs cavités le 29/03 à Genêts (50). Le pouillot fitis chante le 29/03 à Caen (14) mais il a déjà chanté le 28 en baie du Mont Saint-Michel (50). Hirondelle de rivage, traquet motteux, petit gravelot sont photographiés  le 28/03 à Vrasville (50) Un autre élanion blac est observé le 29/03 dans la Manche autour de Baupte (50) déjà noté le 14/03 : pouillot fitis, bergeronnette flavéole et gorgebleue à miroir sont dans le même secteur. Le balbuzard pêcheur fait son passage printanier le 28/03 à Preneuse-sur-Risle (27) et  Corneville-sur-Risle (27) et le 29/03 à Créances (50). 2 rémiz pendulines sont vues le 29/03 et le 30/03 dans la roselière sur la Prairie de Caen (14) : deuxième observation sur ce site. Un bécasseau minute est observé le 29 également à Merville-Franceville (14). Un faucon pèlerin attaque une sarcelle d'été le même jour à Ecrammeville (14). On note le premier chant de huppe et de rougequeue à front blanc le 30 à Saint-Cyr-du-Bailleul (50). Dernières observations du 31/03 : milan noir à Longvillers (14), rougequeue noir chanteur à Ouistreham (14) et Bouquelon (76), 5 échasses blanches à Caen et 23 nids de corbeau freux à Auzouville-sur-Ry (76). Et un autre coucou chanteur à Corneville-sur-Risle (27).




Crédits photos : Michel Leroux (Nette  rousse) - Jacques Rivière (Chevalier gambette)-  Nicole Bunel (Crave à bec rouge)- Loïc Poulain (Sarcelle d'été)- Laurence Picot (Hirondelle de rivage-ibis falcinelle-Petit gravelot)- Yvon Créau- (Gorgebleue à miroir)-Bernard Lericque (Busard des roseaux)

Un grand merci aux photographes!


D'autres photos du mois








Mouettes mélanocéphales (Daniel Basley)













Traquet motteux Vrasville (Laurence Picot)










Bécasseau minute à Merville-Franceville (James Jean-Baptiste)









Rémiz penduline de Caen (Martin Billard)


Les passereaux hivernants en mars (source Faune Normandie) au 28/03

Sizerin : 1 donnée aucune donnée

Pinson du Nord : 15 données

Grosbec casse-noyaux : 43 données 

Bruant lapon : 0 (2 en février)

Bruant des neiges : 1 donnée de 4 le 9/03 à La Pointe d'Agon (50) contre 1 en février

Tarin des aulnes : 41  données (37 en février)

Grive mauvis : 104 données (141 en février)

Grive litorne : 59 données (68 en février)

Sizerin cabaret : 2 données (0  en février)


Les stats du mois (source Faune Normandie)

Classement des espèces par nombre de données communiquées en mars 2021 ( au 29/03/2021)

 Le classement des espèces en nombre de données  change un peu mais on retrouve toujours les mêmes espèces sauf le pouillot véloce, migrateur partiel de retour, avec 2,6 % des données et le pigeon ramier dont la fréquence  augmente.



 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pour transmettre ses données : FAUNE-NORMANDIE ici

 Le billet de Jean

A chacun sa vision de la biodiversité…

Ouest-France, page Normandie du 23 mars 2021 : « Trop de parcelles de forêt abandonnées ». « Les forêts méritent d’être entretenues et gérées durablement, afin d’assurer la richesse de nos territoires, en prenant en compte la biodiversité pour les générations futures ». Pour les naturalistes, cette citation mériterait une analyse fine des termes employés vu les dérives souvent constatées lorsque cohabitent « entretien » et « biodiversité ». La suite de l’article explique que vu le morcellement de la propriété forestière en Normandie, les petites propriétés forestières ne sont pas gérées durablement. 440 000 ha de forêts normandes, 90 000 propriétaires, « la taille de certaines parcelles leur vaut d’être abandonnées ». Quand des associations nationales tentent de recréer des espaces forestiers « en libre évolution », le credo de l’économie est à l’opposé de cette démarche à travers un discours prônant le regroupement des propriétés afin de mettre en place « une gestion durable ». Le ressort ultime de la richesse forestière pour le naturaliste, c’est la durée : les espèces emblématiques de la forêt sont toutes celles des stades les plus âgés : arbres creux ou morts, branches mortes, chandelles, chablis, troncs au sol, humus épais jamais écrasé par les engins de débardage, chemins de desserte empierrés inexistants, ces éléments décrivent des parcelles définitivement non exploitées, loin de la stratégie productiviste de copeaux industriels.




L'oiseau du mois

Le chardonneret élégant (Carduelis carduelis)

Avec le retour du printemps et des fleurs, présentation de l’un des oiseaux normands le plus coloré : le chardonneret élégant. Les éléments remarquables de son plumage sont : la face rouge vif entourée de blanc puis nuque noire, les ailes jaunes et noires, le ventre blanc et le dos brun. En plus de ces couleurs vives, le mâle chardonneret est un chanteur mélodieux, son chant est déjà audible depuis le début du mois de mars. Malheureusement, malgré une protection nationale, cela lui vaut d’être capturé pour être vendu à des particuliers ou à des éleveurs qui ont développé diverses mutations. 

Le chardonneret est un petit fringille d’une quinzaine de grammes, vivant dans les milieux arbustifs, ce qui fait qu’il est très commun. Cet oiseau est très friand des mangeoires en hiver où on peut le rencontrer en grands groupes (plus de 30 individus cet hiver à la maison), souvent en compagnie de son cousin plus gros, le verdier d’Europe. Il se nourrit essentiellement de graines, il est notamment très friand des graines de chardon ce qui lui a donné son nom français.

En plus d’être très présent en hiver, c’est une espèce nicheuse commune de Normandie. Sa reproduction, comme tous les oiseaux nicheurs et en même temps hivernants en Normandie, commence précocement. Les mâles commencent à chanter et à préparer les nids. Celui-ci est composé de mousse et d’herbes agglomérés grâce à de la soie d’araignée, coincé dans une fourche entre 2 et 10 mètres de hauteur. L’oiseau va y pondre 4 ou 5 œufs qu’il va couver deux semaines. Pendant les deux semaines suivantes, les parents vont régurgiter des graines de leur jabot pour nourrir leur jeune. Comme la majorité des nicheurs précoces, un couple peut effectuer deux nichées successives. N’oubliez pas de noter vos observations de nicheurs pour l’Atlas des Oiseaux de France !

Photo : Carduelis carduelis, Rémy Gautier

Thomas Domalain



La carte du mois

Répartition géographique des observations de Sarcelle d’été (Anas querquedula)  en mars 2021 (source Faune Normandie)


Cette carte  permet de constater les sites phares de la Sarcelle d’été en mars 2021.

Comme chaque année, la Sarcelle d’été (Anas querquedula) revient sur les terrains normands. Ce migrateur hivernant en Afrique, profite de la migration prénuptiale pour venir s’alimenter et se reproduire en France. Observée pour la première fois cette année fin février, trois mâles ont été aperçu dès le 1er mars dans le département de la Manche. Chez cet anatidé affilié aux plans d’eau, le mâle est typique et immédiatement identifiable : une large bande blanche en forme de demi-cercle démarre en arrière de l'œil et aboutit jusqu'à la nuque.

Au niveau de son comportement, la Sarcelle d’été effectue son retour de façon discrète et diffuse sans concentration importante. Ces effectifs ont varié de 1 à 22 individus sur les sites normands en mars, avec la réserve de Saint Samson dans le Calvados pour référence (22 individus observés en même temps). Mais peut-être que certains d’entre vous auront le privilège d’assister à de plus grands rassemblements sur le littoral ou dans les baies abritées en avril. Alors à vos jumelles et belles rencontres !

Logiquement les sites d'observation sont les havres et les baies et les zones de marais (Baie du Mont-Saint-Michel- Marais du Cotentin-Marais de la Dives-Estuaire de la Seine- Marais-Vernier)


Laurent Ernis


Entre Pays de Bray, Pays de Caux et Perche Ornais, journal d'un jeune ornithologue

Chronique de Thomas Domalain à bas bilan carbone (ndlr)

2 mars (matin) : Après 2 jours d’ornitho intense en Baie de Somme, ballade en Basse Forêt d’Eu. Moins d’espèces (39 contre 120) mais de belles observations : 3 couples de becs-croisés (je vais essayer de prouver la reproduction), 1 couple d’épervier, 1 couple de grosbec, des chants de mésanges nonnettes, mésanges charbonnière, bleue, huppée et à longue queue, de roitelets huppés et triple-bandeau, de pigeons colombins, de bouvreuil, etc. Pour les pics, 3 chanteurs de pics mars et tambourinage d’épeiche et d’un épeichette. Et du côté des pinsons, quelques chanteurs de pinsons des arbres mais un groupe de plusieurs centaines (estimation) avec une bonne proportion de pinsons du Nord (plusieurs dizaines) faisaient un "boucan" impressionnant dans le sous-bois ! Malgré le fait d’être en forêt, 2 espèces ont été détectées en migration : une quinzaine de pluviers dorés ainsi qu’un bruant des roseaux.

2 mars (midi) : Pour m’améliorer dans l’identification des goélands, rien de mieux qu’une sortie au centre d’enfouissement des déchets d’IKOS à Fresnoy-Folny. Plusieurs milliers de goélands argentés et parmi eux : au moins une dizaine de bruns de tout âge, un leucophée de premier hiver, un marin adulte, une centaine de mouettes rieuses, un rougequeue noir et, en vol au-dessus des laridés (qui décollent à leurs passages), 2 milans royaux.

Photo : pinson du nord (Fringilla montifringilla) de Rémy Gautier

A suivre sur le forum du GONm, ici.



Actualités du GONm  en janvier 2021

Cormoclic a déménagé!

La liste de discussion du GONm, connue sous le nom de Cormoclic, n'est plus hébergée par Yahoo depuis le 15 décembre 2020. C'est Framaliste qui devient dès maintenant l'hébergeur officiel. Cette liste de discussion GONm_liste sera ouverte à tous les adhérents à jour de cotisation. Pour s'inscrire, cliquer ici

Une photo, un clic, des informations sur les réserves du GONm

Cliquez sur les photos pour accéder à l'information complète sur le forum du GONm.

Réserve de Saint-Sylvain (14)

La réserve de Saint-Sylvain est la seule réserve du GONm située en plaine de culture. Un entretien particulier, sans traitement, y est mené. Un des objectifs essentiels est d'y permettre la nidification de l'oedicnème criard qui ne s'y produit pas tous les ans et aussi celle des espèces des espaces cultivés comme le traquet motteux, l'alouette des champs. Un labour a été effectué au mois de mars : une visite sur la réserve à ce moment-là a permis d'observer, en attendant l'arrivée de l'oedicnème, quelques alouettes, une vingtaine de linottes mélodieuses et le premier traquet motteux de l'année.



Réserve de la Grande Noé (27)

La réserve de la Grande Noé est un site très connu  par les observateurs d'oiseaux. L'aménagement et l'entretien des lieux y est particulièrement suivi par Céline Chartier et Christian Gérard qui y organisent régulièrement des chantiers avec l'apport de bénévoles du secteur ou de jeunes en insertion. L'endroit est ouvert au public : ce qui peut générer des "nuisances" surtout lié à des dépots de déchets intempestifs sur le parking  d'accès, le non respect des règles de circulation dans l'espace lui-même et quelquefois du vandalisme sur les installations. Récemment il y a été collecté deux sacs de 200 l de déchets.
Pourtant, il y a beaucoup de choses plus agréables à voir sur cette réserve. Christian,  avant le confinement, a constaté que  les mouettes mélanocéphales (280) et les mouettes rieuses (700) étaient  arrivées. Les canards souchets y faisaient leur halte migratoire de printemps. Les grands cormorans sont en plumage nuptial et un couple de bergeronnette des ruisseaux prépare sa nidification.
A suivre sur le fil des réserves. ICI. (Photo de canards souchets en vol : Christian Gérard)

 

 Réserve nationale de Vauville (50)

La réserve a été fermée à l'accès pendant une partie de l'hiver à cause des niveaux d'eau élevés. Les animations ont été  le plus souvent annulées du fait de la pandémie. Le 27 mars 2021, Marie-Léa Travert qui est la conservatrice de la réserve a, suite à la réouverture du site au public, organisé  un chantier de nettoyage qui a rassemblé dans le respect des mesures sanitaires quelques bénévoles, 5 le matin et 5 l'après-midi. Ils  ont collecté 60 litres de déchets le plus souvent plastiques. La collecte a lieu sur la dune et la plage proche pour éviter que ces déchets ne soient poussés par le vent à l'intérieur de la réserve . Le petit gravelot a été observé fin mars sur la réserve : ce qui est rare. Marie-Léa ne l'avait pas encore observé.
Le lecteur pourra retrouver un article consacré à ce chantier sur le fil des réserves ICI.
Photo : le petit gravelot du 26 mars (Marie-Léa Travert)

 

Le printemps des oiseaux à Avranches

En ces temps de pandémie, les animations sont un peu au point mort. Cela n'empêche pas de communiquer sur les oiseaux. C'est dans ce début que nos collègues avranchinais ont mis en place cet événement intitulé "Les oiseaux du printemps". Pendant une semaine, 5 bénévoles ont arpenté la ville d'Avranches et prospecté, à la recherche des oiseaux présents en ce début de printemps. Ils ont effectué une quarantaine de relevés qui ont permis de recenser 57 espèces d'oiseaux, allant de l'espèce urbaine comme le moineau ou la tourterelle à des espèces fréquentant les zones humides comme les bécassines sourde et des marais. Une synthèse de leur prospection a été présentée en conférence de presse sur le perron de la mairie en présence d'élus locaux, de bénévoles adhérents du GONm, de quelque public et de la presse. Le but était d'insister sur le côté accueillant de l'espace urbain si, toutefois, on veille à l'entretenir et l'aménager de façon favorable : maintien du vieux bois, taille des haies adaptées et au bon moment, bandes de pelouses non fauchées, etc. La matinée s'est prolongée par une sortie de découverte des oiseaux de la ville en petits groupes de 4 à 5, masqués et distanciés. La sittelle s'est fait entendre dans les tilleuls et les corbeaux freux et choucas de tours étaient très actifs.
Photo :  Philippe Gachet



Tailler des haies au bon moment

Nous maintenons cette information sur la taille des haies qui reste d'actualité.


Le prospectus suivant a été édité par le GONm. Trop de tailles de haie sont souvent réalisées en pleine saison de nidification. Cette pratique est à proscrire pour éviter de causer des dommages aux espèces nichant dans les haies comme le merle, la grive, l'accenteur mouchet, le pinson des arbres et la linotte mélodieuse.

Cliquer sur la croix en haut à droite de l'image pour agrandir ou se référer à l'article du forum  accessible ici.













 

Le GONm en avril 2021

Pour ne rien manquer, consultez le calendrier du GONm :   ICI

Des enquêtes

Du 15 avril au 15 mai 2021 :  5ème session  de la saison 2020-2021. 6 fois par an, tous les deux mois, relevez les espèces rencontrées pendant 30 minutes sur un parcours toujours identique. N'hésitez pas à nous rejoindre pour cette exploration  de l'avifaune normande qui vous permettra de vous familiariser avec les oiseaux communs et d'accroître nos connaissances sur l'évolution des populations d'oiseaux. 30 mn tous les deux mois se font facilement.

Photo : bergeronnette des ruisseaux à la Grande Noé (Christian Gérard)

Oiseaux de France : une enquête nationale

La LPO Normandie et le GONm démarrent l’enquête nationale (France métropolitaine et Outre-mer) «  Oiseaux de France »
(plus d’infos sur ce lien).
https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20108
Un certain nombre d’ornithologues prennent en charge des mailles de 10km x 10km.
Toutes ne sont pas encore couvertes. Il reste des mailles à prospecter. (Carrés noirs sur la carte jointe à ce message pour la recherche qualitative, carrés violets pour la recherche quantitative EPOC ODF)
Compte tenu du confinement dans les départements 27 et 76, le travail sera retardé d’un mois, les autres départements normands peuvent commencer.
Si vous avez de la chance, votre commune est sur une maille concernée par le comptage quantitatif (carré violet).
C’est seulement 3 passages cette saison, dont un avant le 31 mars et seulement 5 points d’observation où l’on doit compter tous les oiseaux.
Les données recueillies vont permettre de faire le point sur le statut des oiseaux en France (et Outre-mer)  en vue d’avoir des arguments chiffrés pour demander leur protection.
Si vous voulez apporter votre contribution, contactez :
Richard Grège coordinateur atlas pour la LPO-Normandie  Richard.Grege @ wanadoo . fr 
Martin Billard    coordinateur atlas pour le GONm  martinbillard.o @ gmail . com
Nicolas klatka coordinateur atlas adjoint GONm   nicoklatka @ hotmail . fr  

Enquête limicoles anatidés de France avec le GONm et la LPO 2021-2022

C'est le volet limicoles et canards et oies rattaché à Oiseaux de France.
Cliquer sur ce lien pour en savoir plus :  https://www.faune-normandie.org/index.php?m_id=1164&a=2009#FN2009
 

 Des animations

 Certaines animations  prévues en avril  2021 pourraient avoir lieu. Il est préférable de se renseigner auprès des organisateurs.

 

 Bonnes observations!

 

 Le  prochain numéro  paraîtra    le 1er mai  2021.

Soutenez le GONm dans ses actions pour les oiseaux et la nature : adhérez !

Le GONm agit pour vous et avec vous !

Cliquer ici pour devenir adhérent du GONm

Rédacteur : Philippe Gachet

Merci à Jean Collette, Laurent Ernis et Thomas Domalain pour leur concours précieux.



Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet