Atlas des oiseaux de Normandie 2016-2019

Une approche concrète : votre démarche

Première étape : s’engager dès maintenant !

... de sorte que les organisateurs sachent en septembre 2016 au plus tard quelle est la couverture !

Faire part de son intention de participer en adressant un mail aux organisateurs Gérard Debout & Bruno Chevalier en utilisant ce seul mail : atlasnormand@gmail.com :

1 - Indiquez vos nom et prénom

2 - Pour les cartes concernées par la seule couverture qualitative : indiquez la carte ou les cartes que vous aimeriez prospecter en les désignant par leur code IGN Lambert. Pour faire votre choix, allez à l’adresse suivante : https://www.google.com/maps/d/u/0/edit?mid=1YpoS8SPpBqfdVsFcms8V7umZ8sc

Puis cliquez sur la maille et notez son code.

Les carrés concernés par la seule méthode qualitative et qui sont à pourvoir, sont vides à bord orange ; ceux pleins de couleur orange sont déjà attribués.

  • Exemple de mail à adresser à atlasnormand@gmail.com : "Debout Gérard, maille n° 35N692 et maille n° 36N692"
  • Ou si vous n’avez pas accès à Internet, vous donnez le nom d’une commune et vous envoyez un courrier au GONm (Atlas couverture) 181 rue d’Auge 14000 Caen : "Debout Gérard, St-Jean-de-la-Rivière et Canville-la-Rocque"

3 - Pour les cartes concernées par les couvertures qualitative et semi-quantitative : indiquez la carte ou les cartes que vous aimeriez prospecter en les désignant par leur code IGN Lambert. La démarche est la même ; allez à l’adresse suivante : https://www.google.com/maps/d/u/0/edit?mid=1YpoS8SPpBqfdVsFcms8V7umZ8sc

Puis cliquez sur la maille et notez son code.

Les carrés concernés par les méthodes qualitative et semi-quantitative et qui sont à pourvoir sont vides à bord vert, ceux pleins de couleur verte sont déjà attribués.

  • Mail à adresser à atlasnormand@gmail.com : "Debout Gérard, maille n° 35N693"
  • Ou si vous n’avez pas accès à Internet, vous donnez le nom d’une commune et vous envoyez un courrier au GONm (Atlas couverture) 181 rue d’Auge 14000 Caen : "Debout Gérard, Barneville-Carteret"

Important, c’est un engagement de trois ans.

Si la carte que vous envisagiez de couvrir est déjà couverte, vous rendrez service au GONm en acceptant de reporter vos efforts sur une autre carte proche.

 

4 - Indiquer votre intention d’essayer d’estimer le nombre de nicheurs.

  • Exemple de mail : "Debout Gérard, maille n° 35N692 pour le qualitatif et le semi-quantitatif. J’essaierai de faire une estimation du nombre de nicheurs sur cette carte"

 

Seconde étape : se préparer

Printemps 2016

Pour le qualitatif, se promener sur la ou les cartes retenues afin de repérer les différents milieux pour ne pas en oublier, même ceux de faible superficie. Tester votre compréhension des indices de nidification.

Pour ceux qui feront le semi-quantitatif,  si vous n’en avez pas l’habitude, testez-vous sur des points d’écoute de 5 minutes afin de vous entrainer.

 

Avant l’automne 2016

Pour le semi-quantitatif, imprimez la carte que vous parcourrez et tracez les 12 secteurs de 2,5 x 3,333 km, selon le modèle suivant :

1

2

3

4

Hiver 2016-2017 : trajet de 30 min

Nidification 2017,

Session A (6 * 5 min)

Hiver 2017-2018 : trajet de 30 min Nidification 2018,

Session A (6 * 5 min)

Hiver 2018-2019 : trajet de 30 min

Nidification 2019,

Session A (6 * 5 min)

Hiver 2016-2017 : trajet de 30 min

Nidification 2017,

Session B (6 * 5 min)

5

6

7

8

Hiver 2017-2018: trajet de 30 min

Nidification 2018,

Session B (6 * 5 min)

Hiver 2018-2019 : trajet de 30 min

Nidification 2019,

Session B (6 * 5 min)

Hiver 2016-2017 : trajet de 30 min

Nidification 2017,

Session A (6 * 5 min)

Hiver 2017-2018: trajet de 30 min

Nidification 2018,

Session A (6 * 5 min)

9

10

11

12

Hiver 2018-2019 : trajet de 30 min

Nidification 2019,

Session A (6 * 5 min)

Hiver 2016-2017 : trajet de 30 min

Nidification 2017,

Session B (6 * 5 min)

Hiver 2017-2018: trajet de 30 min

Nidification 2018,

Session B (6 * 5 min)

Hiver 2018-2019 : trajet de 30 min

Nidification 2019,

Session B (6 * 5 min)

 

Troisième étape : problèmes rencontrés.

Faire remonter aux organisateurs vos remarques éventuelles : atlasnormand@gmail.com

Quatrième étape : hivernage

Hiver 2016-2017 :

Qualitatif

Le jeudi 1er décembre 2016, l’enquête commence : vous avez devant vous 8,5 semaines pour recenser toutes les espèces hivernantes de votre carte.

Semi-quantitatif

Si vous l’avez choisi, faire les 4 parcours à pied un trajet d’une demi-heure sur les secteurs 1, 4, 7, 10. Choisir des trajets qui permettent de recenser au mieux les espèces communes ; ce parcours ne doit donc pas vous faire aller vers les milieux les plus rares.

Les observateurs qui nous auront informés de leur intention de participer, recevront à l’automne des fiches ou un fichier Excel dédiés à l’enquête.

Hiver 2016-2017 : trajet de 30 min sur maille 35N692 ; secteur 1 ; 4/12/2016  ; Gérard Debout

0-5 min

5-10 min

10-15 min

15-20 min

20-25 min

25-30 min

Rouge-gorge

Merle noir

Merle noir

Pigeon ramier

Pie bavarde

Mouette rieuse

Geai

Corneille

Corneille

Rouge-gorge

Pinson arbres

Pinson arbres

Pinson arbres

Msge lg queue

Pinson arbres

Grive draine

Pigeon ramier

Grive mauvis

Corneille

Pinson arbres

Bouscarle

Pie bavarde

Verdier

Corneille

Mouette rieuse

Pic vert

Étourneau

Mésange bleue

Chardonneret

Rouge-gorge

Étourneau

Msge charbon

Rouge-gorge

Msge charbon

Choucas tours

Grimper jardins

Troglodyte

 

 

 

Pouillot véloce

 

Mésange bleue

 

 

 

Merle noir

 

Merle noir

 

 

 

 

 

Cinquième étape : reproduction

Printemps 2017 :

Qualitatif

Dès janvier 2017, l’enquête nicheurs peut commencer : vous avez devant vous 8,5 mois pour recenser toutes les espèces nicheuses de votre carte.

Semi-quantitatif

Par carte échantillonnée :

À la première session, entre le 15 mars et le 30 avril 2017 (session A) : sur 2 des 12 secteurs : 1 et 7, effectuer dans les 3 heures qui suivent le lever du soleil, 6 points d’écoute de 5 minutes permettant de recenser au mieux les espèces communes ; ces points ne doivent donc pas vous faire aller vers les milieux les plus rares.

Puis, à la seconde session, du 15 mai au 30 juin 2017 (session B) : sur 2 des 12 secteurs : 4 et 10, effectuer 6 points d’écoute de 5 minutes permettant de recenser au mieux les espèces communes ; ces points ne doivent donc pas vous faire aller vers les milieux les plus rares.

Récapitulatif pour le semi-quantitatif sur les trois années

Lignes en grisé, les numéros en noir des 12 secteurs par maille (ou carte)

Lignes en blanc : en rouge, modalités de recensement dans ce secteur pour la saison donnée

Hiver 2016-2017

1

2

3

4

Trajet de 30 min

 

 

Trajet de 30 min

5

6

7

8

 

 

Trajet de 30 min

 

9

10

11

12

 

Trajet de 30 min

 

 

Printemps 2017

Entre le 15 mars et le 30 avril ; session A :

1

2

2

4

6 points de 5 min

 

 

 

5

6

7

8

 

 

6 points de 5 min

 

Du 15 mai au 30 juin ; session B :

1

2

3

4

 

 

 

6 points de 5 min

5

6

7

8

9

10

11

12

 

6 points de 5 min

 

 

Hiver 2017-2018

1

2

3

4

 

Trajet de 30 min

 

 

5

6

7

8

Trajet de 30 min

 

 

Trajet de 30 min

9

10

11

12

 

 

Trajet de 30 min

 

Printemps 2018

Entre le 15 mars et le 30 avril ; session A :

1

2

2

4

 

6 points de 5 min

 

 

5

6

7

8

 

 

 

6 points de 5 min

9

10

11

12

Du 15 mai au 30 juin ; session B :

1

2

3

4

5

6

7

8

6 points de 5 min

 

 

 

9

10

11

12

 

 

6 points de 5 min

 

Hiver 2018-2019

1

2

3

4

 

 

Trajet de 30 min

 

5

6

7

8

 

Trajet de 30 min

 

 

9

10

11

12

Trajet de 30 min

 

 

Trajet de 30 min

Printemps 2019

Entre le 15 mars et le 30 avril ; session A :

1

2

3

4

 

 

6 points de 5 min

 

5

6

7

8

9

10

11

12

6 points de 5 min

 

 

 

Du 15 mai au 30 juin ; session B :

1

2

3

4

5

6

7

8

 

6 points de 5 min

 

 

9

10

11

12

 

 

 

6 points de 5 min

Les indices de nidification

Nidification possible = niveau A

  1. Oiseau vu en période favorable dans un milieu favorable, dans son aire de répartition régulière
  2. Mâle chantant (ou tambourinage) une fois en période de reproduction en période de reproduction

Nidification probable = niveau B

  1. Couple présent dans son habitat durant sa période de nidification, dans son aire de répartition régulière.
  2. Comportement territorial (chant, querelles avec des voisins, etc.) observé sur un même territoire 2 journées différentes à 7 jours ou plus d'intervalle.
  3. Comportement nuptial : parades, copulation ou échange de nourriture entre adultes.
  1. Visite d'un site de nidification probable (distinct d'un site de repos).
  2. Cri d'alarme ou tout autre comportement agité indiquant la présence d'un nid ou de jeunes aux alentours.
  3. Présence de plaques incubatrices (observation sur un oiseau en main)
  4. Transport de matériel ou construction d'un nid; forage d'une cavité (pics).

Nidification certaine = niveau C

  1. Oiseau simulant une blessure ou détournant l'attention, tels les canards, gallinacés, oiseaux de rivage, etc.
  2. Nid vide ayant été utilisé ou coquilles vides d'œufs de la présente saison.
  3. Jeunes fraîchement envolés (espèces nidicoles) ou poussins (espèces nidifuges)
  4. Adulte gagnant, occupant ou quittant le site d'un nid; comportement révélateur d'un nid occupé dont le contenu ne peut être vérifié (trop haut ou dans une cavité).
  5. Adulte transportant un sac fécal ou de la nourriture pour les jeunes
  6. Nid avec œufs ou adulte couvant
  7. Nid avec jeune(s) (vu ou entendu).

Explications des indices de nidification

Dans ce document, pour les indices de nidification, listés en ordre croissant de certitude, nous avons largement repris les éléments parus dans un Guide du participant établi pour un atlas des nicheurs au Québec.

Il importe aussi de se référer à l’atlas précédent. Pour vous aider, le GONm vous donne désormais les atlas précédents : atlas des hivernants et atlas des nicheurs, si vous venez les chercher au local à Caen. Sinon, ils peuvent vous être expédiés au prix coûtant de l’envoi qui est de 12 euros.

Nidification possible = niveau A

  1. Oiseau vu en période favorable dans un milieu favorable dans son aire de répartition régulière.
  2. Mâle chantant (ou tambourinage) une fois en période de reproduction. Attention : au moment d’une observation, il est parfois difficile de savoir si un oiseau est encore en migration, surtout si l’observation se tient au moment où se chevauchent les périodes de migration et de nidification de l’espèce. Le dilemme peut devenir de taille lorsque vient le temps de distinguer des individus migrateurs qui se trouvent dans un habitat de nidification approprié.

Nidification probable = niveau B

  1. Couple présent dans son habitat durant sa période de nidification, dans son aire de répartition régulière. Cela exclut par exemple le chevalier guignette qui ne niche pas en Normandie ou la mésange boréale dans le Cotentin.
  2. Comportement territorial (chant, querelles avec des voisins, etc.) observé sur un même territoire, 2 journées différentes à 7 jours ou plus d'intervalle. Autre critère si vous ne pouvez pas revenir 7 jours plus tard : audition de 7 mâles chanteurs ou observation de 7 oiseaux territorialisés constatés le même jour sur la même carte. Ce code s’applique rarement aux oiseaux coloniaux, étant donné qu’il est habituellement facile d’obtenir un indice plus probant pour ces espèces. Il ne s’applique pas aux espèces migratrices nombreuses qui ne nichent plus communément en Normandie comme le traquet motteux ou le pouillot fitis pour lesquels cet indice ne s’appliquera que pour des observations tardives, postérieures à la mi-mai.
  3. Comportement nuptial : parades, copulation ou échange de nourriture entre adultes sur un site potentiellement favorable à la nidification (ex : deux sternes caugek qui échange de la nourriture en mai à Chausey : indice B5 ; mais la même observation sur la plage de Courseulles : aucun indice).
  4. Visite d'un site de nidification probable (distinct d'un site de repos). Ce code s’applique surtout aux espèces cavicoles, c’est-à-dire qui nichent dans des cavités. Selon le contexte, on peut parfois utiliser ce code pour des espèces qui ne sont pas cavicoles, lorsqu’on devine la présence d’un nid, sans pour autant le voir (p. ex. si un oiseau fait des visites répétées à un endroit donné, lequel est caché par la végétation).
  5. Cri d'alarme ou tout autre comportement agité indiquant la présence d'un nid ou de jeunes aux alentours. Ce code, très utile, correspond à un des indices de nidification de niveau probable les plus employés par les observateurs. Un observateur qui chuinte afin d’attirer les oiseaux réussit normalement à agiter un grand nombre d’espèces, surtout des passereaux, pendant la période de reproduction; nous vous encourageons donc à raffiner votre art du chuintement ! Veuillez considérer ce qui suit avant d’utiliser ce code :
    1. Le passage d’un prédateur dans un secteur où nichent des oiseaux entraîne souvent l’agitation de ces derniers. Il est convenable d’utiliser le code B7 dans ce genre de situation.
    2. Une réaction particulièrement intense à la repasse de chant peut être rapportée à B7.
    3. Le code B7 s’applique rarement aux oiseaux coloniaux, étant donné qu’il est habituellement facile d’obtenir un indice plus probant pour ces espèces.
  6. Présence de plaques incubatrices (observation sur un oiseau en main, mais il est possible d’employer ce code pour un oiseau (en main) que vous pourriez avoir trouvé blessé ou mort.
  7. Transport de matériel ou construction d'un nid ; forage d'une cavité (pics).

Nidification certaine = niveau C

  1. Oiseau simulant une blessure ou détournant l'attention, tels les canards, gallinacés, oiseaux de rivage, etc. Ce code peut être assigné à beaucoup plus d’espèces que ce qu’on pourrait croire. La première partie de la définition de ce code se réfère à la simulation d’une blessure : gravelots, canards, … mais aussi les bruants des roseaux font partie des oiseaux qui adoptent ce comportement. Une variété étonnante de passereaux simule parfois une blessure spécialement dans les journées qui suivent l’éclosion des œufs, au moment où les jeunes sont très vulnérables. Il est parfois difficile de démêler l’utilisation des codes C10 et B7. À titre informatif, nous vous recommandons d’employer le code C10 lorsque l’oiseau tente d’attirer votre attention en s’approchant de vous (entre le sol et la hauteur des yeux) et qu’il relève, agite ou laisse pendouiller une aile ou les deux. La seconde partie de la définition, qui se réfère à d’autres parades de diversion, renvoie spécialement aux oiseaux qui tentent d’éloigner un intrus (par exemple vous !) de façon « agressive » d’un nid ou de jeunes non visibles. Parmi les comportements typiques associés à ces situations, il y a notamment des vols en piqué en direction de l’observateur ou, dans certains cas, de vraies attaques physiques. Les principales espèces qui adoptent ce genre de comportements sont les goélands, les sternes,  les busards, les faucons, …
  2. Nid vide ayant été utilisé ou coquilles vides d'œufs de la présente saison (code particulièrement utile à l’automne, après la tombée des feuilles, pour les nids) ; pour les œufs ou les coquilles, vérifier avec un livre.
  3. Jeunes fraîchement envolés (espèces nidicoles) ou poussins (espèces nidifuges). Ce code peut être assigné à toute observation d’un jeune encore dépendant de ses parents, dans la mesure où on pense que le jeune ou le groupe familial dont il fait partie est d’origine vraisemblablement proche du secteur où s’est tenue l’observation. Sauf exception, les oiseaux qui se déplacent en groupe familial (dont les jeunes sont distinguables) le font sur de courtes distances et peuvent donc être rapportés à l’aide de ce code C13. Il faut faire preuve de jugement avant d’employer ce code pour les observations d’un groupe familial d’une espèce reconnue pour se déplacer sur de bonnes distances une fois les jeunes hors du nid. C’est le cas, par exemple, de l’eider à duvet, de certains rapaces, des alcidés (guillemots, pingouin) et de certains fringilles (p. ex. becs-croisés). Normalement, ce code C12 ne devrait pas s’appliquer aux oiseaux coloniaux au-delà des environs d’une colonie, étant donné que les jeunes de ces oiseaux atteignent leur indépendance à l’envol ou que les groupes familiaux s’éloignent des environs de la colonie.
  4. Adulte gagnant, occupant ou quittant le site d'un nid; comportement révélateur d'un nid occupé dont le contenu ne peut être vérifié (trop haut ou dans une cavité).
  5. Adulte transportant un sac fécal (ne concerne que les passereaux et les pics) ou de la nourriture pour les jeunes qui se trouvent au nid ou hors du nid (Les rapaces et les corvidés transportent de la nourriture pour leur propre consommation : il faut donc faire preuve de jugement avant d’utiliser ce code C14 pour ces espèces, et le faire uniquement durant la période d’élevage des jeunes.
  6. Nid avec œufs ou adulte couvant.
  7. Nid avec jeune(s) (vu ou entendu).

 

Nous vous encourageons à tester ces indices au cours de ce printemps 2016 pour être parfaitement affûtés en 2017.