Le quatorzième Grand Comptage des Oiseaux de jardin a eu lieu le weekend des 28 et 29 Janvier. Le formulaire en ligne sur le site web du GONm a très bien fonctionné, remplaçant progressivement le formulaire papier.

Il y a eu 1249 comptages conformes au protocole, dont 245 de notre partenariat avec la LPO et les relevés de quelques classes autorisées à participer le vendredi ou le lundi. Le nombre de participants s’élève à plus de 1800, il s’agit donc de la plus forte participation depuis le lancement du comptage en 2004.

La météo n’était ni trop froide ni trop pluvieuse. En moyenne il y a eu 33 oiseaux, de 10 espèces par relevé, ce qui situe ce comptage dans la normale basse. Le nombre total d’espèces notées est de 81.

Comme tous les ans, les moineaux domestiques sont les plus nombreux ; on en constate plus en Haute qu’en Basse Normandie.

Le merle noir est l’oiseau rencontré le plus souvent, en première place en constance et en deuxième place en effectif pour la première fois, avec 2,9 par jardin.

Le rougegorge, avec 1,5, est le plus nombreux depuis 2006 !

Pour les vedettes habituelles du comptage, on ne rencontre que 2,7 mésanges bleues par jardin contre 4,2 en 2016, et 2,1 mésanges charbonnières contre 3,3 en 2016 (pour ces deux espèces il y avait eu invasion en 2016).

Quant au pinson des arbres, il tombe à la sixième place avec 2,1 alors qu’il tenait la 4ième place en 2016 avec 3 oiseaux par jardin. On peut mettre cette baisse en relation avec le fait qu’il y a eu très peu de pinsons migrateurs en octobre et novembre 2016, du jamais vu en terme de faiblesse sur la migration postnuptiale à Carolles* et ailleurs...

 

 

2016

Moyenne par jardin

position

2017

Moyenne par jardin

position

2017

Présence

Moineau domestique

6,2

1

6,2

1

75,6 %

Merle noir

2,2

7

2,9

2

93,1 %

Etourneau sansonnet

2,3

6

2,8

3

40,3 %

Mésange bleue

4,2

2

2,7

4

76,2 %

Verdier d'Europe

2,7

5

2,3

5

39,1 %

Pinson des arbres

3,0

4

2,1

6

65,0 %

Mésange charbonnière

3,3

3

2,1

7

63,7 %

Rougegorge familier

1,2

10

1,5

8

90,7 %

Tourterelle turque

1,5

9

1,3

9

52,4 %

Chardonneret élégant

1,9

8

1,1

10

18,9 %

Accenteur mouchet

0,8

12

1,0

11

45,2 %

Pigeon ramier

1,1

11

0,9

12

35,3 %

Corneille noire

0,5

15

0,7

13

18,1 %

Pie bavarde

0,5

13

0,6

14

30,0 %

Grive musicienne

0,3

19

0,5

15

32,1 %

 

Par contre toutes les grives sont en augmentation cette année : la grive musicienne est en 15ième place contre 19ième en 2016 ; la grive mauvis en 18ième contre 30ième, la grive draine en 22ième contre 35ième et la grive litorne en 23ième contre 38ième ! On a vu à Carolles* un beau passage de musicienne et mauvis puis une belle arrivée de litorne en en novembre-décembre.

Bienvenue aux Bernaches du Canada, présentes sur la liste pour la première fois! Il y a toujours 2 perruches à collier dans la Seine Maritime, et les rapaces restent au même niveau.

Un bilan plus détaillé paraîtra sur le site web du GONm bientôt.

Merci à vous tous d’avoir envoyé votre relevé, à l’année prochaine !

Robin Rundle

*Depuis plusieurs années le GONm assure un comptage quotidien des passereaux migrateurs en automne sur les falaises de Carolles dans la Manche, un des sites français les plus significatifs en terme de migration des oiseaux vers le sud.