Aller à la recherche

Mot-clé - observatoire

Fil des billets

mardi 5 février 2019 14:36

Bilan 2018 des Observatoires de l’avifaune Normande du GONm

Six observatoires ont progressivement été mis en place par le GONm, depuis 1967, afin de suivre au mieux les oiseaux de Normandie.

Grâce aux données ainsi acquises, le GONm peut ainsi suivre au mieux l’évolution des populations d’oiseaux de Normandie.

Le présent document présente synthétiquement quelques exemples de résultats du fonctionnement de ces observatoires au cours de l’année 2018. 

Nos remerciements vont aux observateurs et aux organismes qui nous aident dans notre action d’utilité publique.

vendredi 16 février 2018 16:01

Bilan 2017 des Observatoires de l’avifaune Normande du GONm

Six observatoires ont progressivement été mis en place par le GONm depuis 1967 afin de suivre au mieux les oiseaux de Normandie.
Grâce aux données ainsi acquises, le GONm peut suivre au mieux l’évolution des populations d’oiseaux de Normandie.

Le présent document présente synthétiquement quelques exemples de résultats du fonctionnement de ces observatoires au cours de l’année 2017.
Nos remerciements vont aux observateurs et aux organismes qui nous aident dans notre action d’utilité publique.

Afin de laisser plus de places aux autres observatoires du GONm, nous ne présenterons pas ici l’activité de l’observatoire des réserves du GONm. Celle-ci fait l’objet de deux publications annuelles : une interne, très détaillée, ERG (Etat des réserves du GONm) de 137 pages et une diffusée sur le site : RRN n°8 (Réseau des réserves normandes).

 

jeudi 30 mars 2017 15:36

Grand Comptage des Oiseaux du Jardin - Bilan sommaire 2017

Le quatorzième Grand Comptage des Oiseaux de jardin a eu lieu le weekend des 28 et 29 Janvier. Le formulaire en ligne sur le site web du GONm a très bien fonctionné, remplaçant progressivement le formulaire papier.

Il y a eu 1249 comptages conformes au protocole, dont 245 de notre partenariat avec la LPO et les relevés de quelques classes autorisées à participer le vendredi ou le lundi. Le nombre de participants s’élève à plus de 1800, il s’agit donc de la plus forte participation depuis le lancement du comptage en 2004.

La météo n’était ni trop froide ni trop pluvieuse. En moyenne il y a eu 33 oiseaux, de 10 espèces par relevé, ce qui situe ce comptage dans la normale basse. Le nombre total d’espèces notées est de 81.

Comme tous les ans, les moineaux domestiques sont les plus nombreux ; on en constate plus en Haute qu’en Basse Normandie.

Le merle noir est l’oiseau rencontré le plus souvent, en première place en constance et en deuxième place en effectif pour la première fois, avec 2,9 par jardin.

Le rougegorge, avec 1,5, est le plus nombreux depuis 2006 !

Pour les vedettes habituelles du comptage, on ne rencontre que 2,7 mésanges bleues par jardin contre 4,2 en 2016, et 2,1 mésanges charbonnières contre 3,3 en 2016 (pour ces deux espèces il y avait eu invasion en 2016).

Quant au pinson des arbres, il tombe à la sixième place avec 2,1 alors qu’il tenait la 4ième place en 2016 avec 3 oiseaux par jardin. On peut mettre cette baisse en relation avec le fait qu’il y a eu très peu de pinsons migrateurs en octobre et novembre 2016, du jamais vu en terme de faiblesse sur la migration postnuptiale à Carolles* et ailleurs...

 

 

2016

Moyenne par jardin

position

2017

Moyenne par jardin

position

2017

Présence

Moineau domestique

6,2

1

6,2

1

75,6 %

Merle noir

2,2

7

2,9

2

93,1 %

Etourneau sansonnet

2,3

6

2,8

3

40,3 %

Mésange bleue

4,2

2

2,7

4

76,2 %

Verdier d'Europe

2,7

5

2,3

5

39,1 %

Pinson des arbres

3,0

4

2,1

6

65,0 %

Mésange charbonnière

3,3

3

2,1

7

63,7 %

Rougegorge familier

1,2

10

1,5

8

90,7 %

Tourterelle turque

1,5

9

1,3

9

52,4 %

Chardonneret élégant

1,9

8

1,1

10

18,9 %

Accenteur mouchet

0,8

12

1,0

11

45,2 %

Pigeon ramier

1,1

11

0,9

12

35,3 %

Corneille noire

0,5

15

0,7

13

18,1 %

Pie bavarde

0,5

13

0,6

14

30,0 %

Grive musicienne

0,3

19

0,5

15

32,1 %

 

Par contre toutes les grives sont en augmentation cette année : la grive musicienne est en 15ième place contre 19ième en 2016 ; la grive mauvis en 18ième contre 30ième, la grive draine en 22ième contre 35ième et la grive litorne en 23ième contre 38ième ! On a vu à Carolles* un beau passage de musicienne et mauvis puis une belle arrivée de litorne en en novembre-décembre.

Bienvenue aux Bernaches du Canada, présentes sur la liste pour la première fois! Il y a toujours 2 perruches à collier dans la Seine Maritime, et les rapaces restent au même niveau.

Un bilan plus détaillé paraîtra sur le site web du GONm bientôt.

Merci à vous tous d’avoir envoyé votre relevé, à l’année prochaine !

Robin Rundle

*Depuis plusieurs années le GONm assure un comptage quotidien des passereaux migrateurs en automne sur les falaises de Carolles dans la Manche, un des sites français les plus significatifs en terme de migration des oiseaux vers le sud.

mardi 28 février 2017 13:26

Bilan 2016 des Observatoires de l’avifaune Normande du GONm

Six observatoires ont été mis en place par le GONm pour suivre au mieux les oiseaux de Normandie.
Le plus ancien d’entre eux fonctionne depuis 1967.

Ces 6 observatoires sont :

  1. Observatoire des oiseaux marins
  2. Observatoire des oiseaux d’eau
  3. Observatoire des oiseaux communs
  4. Observatoire des espèces patrimoniales
  5. Observatoire des réserves du GONm
  6. Observatoire des ZPS

Grâce aux données ainsi acquises, le GONm peut suivre au mieux l’évolution des populations d’oiseaux de Normandie.
Le présent document présente synthétiquement certains résultats du fonctionnement de ces observatoires au cours de l’année 2016.

    Fichier à télécharger ici : 2016_Observatoires-Bilan_GONm.pdf
    Fichier à lire en ligne ici : http://issuu.com/gonm/docs/2016_observatoires-bilan_gonm

mercredi 29 juin 2016 17:38

L’hivernage du grand cormoran en Normandie 1990-2014

Le grand cormoran est un hivernant régulier en Normandie. Il exploite aussi bien le littoral que les eaux douces. Les données anciennes sont peu précises car l’oiseau était, en période internuptiale, déjà considéré comme assez commun comme l’indique Gadeau de Kerville (1892) : « Toute la Normandie. Sédentaire et de passage régulier en mars et avril, et en automne. Assez commun ».

En décembre 2014, les 18 dortoirs littoraux occupés par les grands cormorans dans le département de la Manche hébergent en moyenne 91 individus ; ceux du Calvados 85,5 et ceux de Seine-Maritime 159. Sur le long terme, la moyenne des effectifs par dortoir occupé est de 117 individus, elle a décru au cours de la décennie 1990 pour se stabiliser depuis. Les 14 dortoirs continentaux occupés par les grands cormorans dans le département de la Manche hébergent en moyenne 39 individus ; ceux du Calvados 106, ceux de l’Orne 14, ceux de l’Eure 83 et ceux de Seine-Maritime 33. Sur le long terme, la moyenne des effectifs par dortoir occupé est de 95 individus, elle a constamment décru depuis le début de la décennie 1990.

Sur le long terme, depuis 1990, il n’y a aucune évolution significative des effectifs réellement recensés (R2 = 0,00025) soit 5 800 individus. Compte tenu des estimations présentées, on peut estimer que :

  • la population hivernante de grand cormoran en Normandie est globalement stable depuis le début des années 1990 ;
  • la population hivernante de grand cormoran en Normandie compte environ 6 400 individus répartis sur 165 dortoirs ; la moitié des hivernants étant littorale, l’autre moitié continentale.
Dortoir hivernal de grand cormoran (photo Gérard Debout)
Dortoir hivernal de grand cormoran (photo Gérard Debout)

Gérard Debout

 

- page 1 de 2