Aller à la recherche

Mot-clé - biodiversité

Fil des billets

mercredi 17 juillet 2019 11:54

Non aux tirs de Grands Cormorans !

Le grand cormoran est une espèce qui comprendrait deux sous-espèces en France :

  • l'une : Phalacrocorax carbo carbo, censée être "littorale" et qu'il est interdit de tirer ;
  • et une autre : Phalacrocorax carbo sinensis, elle, est "continentale" et il serait possible de la tirer en hiver.

Or, en hiver, ces deux sous-espèces sont indistinguables morphologiquement et nous savons, grâce à nos suivis des oiseaux bagués, que des individus P. c. carbo "littoraux", non tirables, l'ont pourtant été par les gardes de l'ONCFS : la réglementation n'est donc pas respectée par ceux-là même qui doivent la faire respecter !

Il est donc impossible d’appliquer l'arrêté dans le cadre de la loi. Ceci est d'autant plus dommageable que cette sous-espèce P. c. carbo "littorale" est en déclin !

Par ailleurs, contrairement aux allégations délirantes énoncées çà et là : un grand cormoran ne mange pas son propre poids (2 à 3,7 kg) par jour, et encore moins 4 fois son propre poids ! Suite aux études scientifiques que nous avons menées, nous avons pu déterminer que les grands cormorans mangent environ 350 grammes de nourriture par jour.

Jamais, les pêcheurs et les pisciculteurs n'ont démontré, comme le demande pourtant la loi, de démontrer la réalité économique des pertes subies. Multiplier une consommation surestimée, par un nombre d'oiseaux pifométrique sur une durée rallongée ne leur a toujours pas permis de donner un pourcentage de pertes en terme de valeur économique.

Il faut donc cesser de tuer ces oiseaux pour satisfaire un lobby dont les revendications ne reposent sur aucun fait scientifique.

Nous vous invitons donc à répondre défavorablement à ce projet d’arrêté afin d’empêcher la mise en place de cette nouvelle dérogation.

Vous pouvez vous rendre sur la page, en lien ci-après, de la consultation publique pour déposer votre avis : Projet d’arrêté fixant les quotas départementaux dans les limites desquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant les grands cormorans (Phalacrocorax carbo sinensis) pour la période 2019-2022

 

Voici des arguments issus de l'article sur le site de la LPO, à utiliser dans vos commentaires. Merci pour votre mobilisation avant le 31 juillet et n’hésitez-pas à inviter vos proches à faire de même !

  • Le quota de 150 000 oiseaux à tuer sur 3 ans est disproportionné et représente la moitié de la population hivernante en France
  • L’État ne démontre pas que les tirs soient efficaces et diminuent l’impact des grands cormorans tant sur les plans économique qu’écologique si tant est que des dégâts soient prouvés;
  • Sur les eaux libres,  le prélèvement proposé dépasse 21 000 cormorans en 3 ans alors que l’espèce  s’alimente essentiellement de proies abondantes tels les cyprinidés voire des espèces exotiques (poissons-chats, Perche-soleil). Le motif de la prédation de poissons protégés doit donc être écarté ;
  • Les menaces pesant sur les poissons protégés reposent principalement sur d’autres facteurs tels que la qualité de l’eau, la présence de barrages voire la prédation par des espèces exotiques comme le Silure.
  • La réglementation impose de rechercher des solutions alternatives notamment des mesures de prévention (effarouchements, filets protecteurs…) et d’envisager le tir qu’en dernière solution quand celles-ci n’ont pas donné satisfaction.
  • Pour les départements côtiers de la Manche et d’une partie de l’Atlantique, la régulation par tir des grands cormorans porte sur la sous-espèce Phalacrocorax carbo Sinensis (dite continentale). Elle va pourtant inclure de fait (car la distinction entre les deux sous-espèces est très difficile), la sous-espèce carbo (dite maritime) et nicheuse de Bretagne et des Pays de la Loire qui, elle, est intégralement protégée et en diminution.

 

 

 

jeudi 3 janvier 2019 17:38

Réseau des Réserves de Normandie 2018

RRN 2018 - Réseau des réserves de Normandie

Des espaces protégés pour les oiseaux, la faune et la flore

Septembre 2017 à août 2018.

jeudi 25 janvier 2018 19:58

Grand Comptage des Oiseaux de Jardin 2018

Ce week-end, le GONm vous invite à participer au recensement des oiseaux de jardin en Normandie !
Rendez-vous sur le site dédié ▶ http://gcoj.gonm.org

Le "Grand Comptage régional des Oiseaux de Jardin" a donc lieu ce week-end du 27 et 28 janvier 2018.

▶ Qui peut participer? - Tout le monde ! N'importe où en Normandie ! Pas nécessaire d'être un expert, il suffit d'apprendre à reconnaître les oiseaux communs et de les compter !

▶ Comment faire ? - Observez et notez les oiseaux présents dans votre jardin (ou tout autre lieu choisi : balcon, cour, parc, école …) durant une heure, samedi 27 OU dimanche 28 janvier.

▶ Une fois votre comptage terminé, transmettez-nous vos données via le formulaire de réponse en ligne => http://gcoj.gonm.org

Vous pouvez télécharger notre fiche d'aide à l'observation rassemblant les principales espèces d'oiseaux => http://bit.ly/2FeWFag ou visiter l'excellent guide d'identification du site Ornithomedia => http://bit.ly/1yOGN2G

Si vous avez des questions (inscription, saisie sur le site...) ou des difficultés à identifier un oiseau (photo, description...) nous sommes là pour vous apporter notre aide => nicoklatka@hotmail.fr

Bon comptage !

▶▶▶▶▶ GCOJ - Grand Comptage des Oiseaux de Jardin / GONm

Cette opération est menée en partenariat avec la LPO France et le Muséum national d'Histoire naturelle.

 

Mais avant de compter les espèces qui voltigent autour de votre maison, testez vos connaissances !

Voilà deux passereaux qu'on pourrait confondre d'emblée dans la Nature ; pourtant ils sont bien différents... saurez-vous les reconnaître ?
l'Accenteur mouchet :

le Moineau domestique :

Reconnaitrez-vous ces trois "grimpeurs" souvent accrochés, tête en haut, aux troncs et aux branches de nos arbres ?
le grimpereau des jardins (Photo Ⓒ William Duvernoy) :

le Pic épeiche (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

le Pic vert (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

 

Saurez-vous reconnaître ces quatre grives ?
la grive draine (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

la grive litorne (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

la Grive mauvis (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

la Grive musicienne(Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

Et chez les petits passereaux : les mésanges. Les reconnaîtrez-vous toutes ?
la mésange noire (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

la mésange nonnette (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

la mésange à longue queue (Photo Ⓒ Pascal Bernardin) :

la mésange bleue (Photo Ⓒ William Duvernoy) :

la mésange charbonnière (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

la mésange huppée (Photo Ⓒ Jacques Rivière) :

Vous êtes prêts ? Alors c'est parti : rendez-vous sur ▶ http://gcoj.gonm.org !!!

▶▶▶▶▶ GCOJ - Grand Comptage des Oiseaux de Jardin / GONm